Accueil » Bâtiment

Le confort thermique dans une habitation

Avant de déterminer quel chauffage d’appoint utilisé dans une maison, nous nous devons de dire un mot sur la notion de confort thermique.

Rayonnement de la chaleur - source photo conseils-thermiques.org

Rayonnement de la chaleur – source photo conseils-thermiques.org

Le confort thermique dans une maison, c’est fondamental. Mais qu’entendons nous vraiment par “confort thermique” ? Le confort thermique est la sensation que nous ressentons lorsque nous sommes à l’intérieur d’une maison. Ce ressenti est différent selon les personnes.

Le confort thermique est donc relatif à la température ambiante dans un habitat puisque c’est bien la température qui garantie le bien être de l’habitant en question dans un lieu clos. La chaleur doit être suffisante en hiver pour atteindre cet état de plénitude dans la maison. A l’inverse, en été, la température doit être suffisamment fraîche pour que l’habitant soit parfaitement à son aise.

Mais, la température ambiante dans une pièce à vivre n’est pas le seul facteur qui détermine si le confort thermique est atteint ou non. Il faut prendre en compte également de nombreux autres critères tels que la température des parois d’une maison, le mode de chauffage usité, les mouvements de l’air au sein de l’habitat (ce paramètre étant fonction du mode de ventilation installé dans la maison), et enfin de l’occupant des lieux en lui même.

La température ambiante

Thermomètre intérieur - source photo conseils-thermiques.org

Thermomètre intérieur – source photo conseils-thermiques.org

C’est le facteur le plus important car il influe directement sur notre confort lorsque nous nous trouvons dans un espace clos. Quel est donc la température idéale dans une maison ? Il est commun de dire qu’une température située entre 19 et 20°C apporte un confort thermique suffisant à quiconque se trouve dans un habitat chauffé à ce niveau de température.

Il ne faut pas surchauffer une pièce à vivre. D’une part, car cela est mauvais pour notre santé, d’autre part parce que cela génère une augmentation nette de notre facture d’électricité (si l’on est au tout électrique), de fioul (si l’on possède une chaudière à mazout) ou de gaz (si l’on est au gaz de ville).

A titre d’exemple, lorsque l’on passe d’une température de 20°C à une température de 21°C, on augmente notre facture d’environ 7%, ce qui n’est pas rien tout de même.

Notez également que la température dans une chambre doit se située environ 3°C en dessous de la température de la maison. Ainsi, une maison chauffée à 20°C dans les pièces à vivre, sera idéalement chauffée à une température de 17°C dans la chambre à coucher.

La température des parois

La température des parois est un autre paramètre à prendre en compte concernant le confort thermique dans une maison habitée. La température des parois joue, en effet, un rôle important dans le ressenti du confort de l’occupant.

En fait, la température ressentie s’avère être la moyenne de la température ambiante et de la température des parois. Pour une température adéquate au niveau des parois d’un habitat, il faudra inévitablement une bonne isolation des murs de la maison.

Le mode de chauffage

Chauffage par convection - sources photos conseils-thermiques.org

Chauffage par convection – sources photos conseils-thermiques.org

Il existe plusieurs modes de chauffage. Nous ne rentrerons pas dans les détails ici. Mais, sachez que l’on dénombre :

Le chauffage par convection

C’est le mode de chauffage le plus utilisé. Ce mode de chauffage est basé sur le mouvement de l’air. C’est ce mouvement de l’air qui assure le transfert de la chaleur au sein de l’habitat. L’air chaud monte au plafond tandis que l’air froid, plus lourd, reste au sol.

Les inconvénients de ce chauffage est que l’air a tendance à s’assécher rapidement. De plus, comme l’air froid reste au ras du sol, une sensation de froideur dans les pieds peut se faire ressentir.

Le plancher chauffant

Pour résoudre ce problème de différence de température entre le haut et le bas de la pièce à vivre, le plancher chauffant est idéal. C’est un chauffage par rayonnement de plus en plus utilisé. Ce mode de chauffage apporte un confort thermique certain pour l’occupant de l’habitat.

L’on peut trouver également des chauffages qui utilisent les deux modes de chauffage, convection et rayonnement, simultanément.

Les autres modes de chauffage

Les poêles de masse à restitution lente de chaleur, les poêles à granulés, les radiateurs électriques à inertie, ainsi que le traditionnel radiateur à eau font partie des autres modes de chauffage qu’il est possible d’avoir dans une maison.

Le chauffage d’appoint

Le chauffage d’appoint est un mode de chauffage un peu particulier en cela qu’il n’est conçu que pour être utilisé de manière ponctuelle.

Découvrez toutes les technologies de chauffages d’appoint dans une maison ainsi que les avantages et inconvénients du chauffage d’appoint.

Les mouvements de l’air

L'air circule dans une maison - source photos conseils-thermiques.org

L’air circule dans une maison – source photos conseils-thermiques.org

Les mouvements de l’air sont responsables du ressenti de la température que l’on perçoit. En hiver, lorsque le vent se lève  et que nous nous trouvons dehors, nous avons tous déjà eu cette désagréable sensation qu’il faisait beaucoup plus froid que ce qu’indiquait le thermomètre extérieur. C’est le déplacement de l’air qui est responsable de cela !

Nous ressentons les mouvements de l’air à partir d’une vitesse de 0.2m/s. Une bonne ventilation à mécanique contrôlée permet de réguler le flux d’air qui se déplace au sein d’un habitat. C’est la condition sine qua non pour un confort thermique adapté.

L’occupant des lieux

L’occupant est le dernier paramètre à prendre en compte pour évaluer le confort thermique dans une maison. Comme nous vous le disions, ce paramètre est propre à chacun. En fonction de la sensibilité, de l’âge de la personne, mais aussi de la tenue vestimentaire ou de l’activité en cours, l’occupant de la maison n’aura pas le même ressenti au niveau du confort thermique dans la maison.

Difficile donc d’évaluer le confort thermique idéal à partir de ce dernier critère. Retenez simplement qu’une température de 20°C sera suffisant pour vivre dans un confort thermique. Si vous êtes plus âgés ou si vous êtes plus sensible au froid, vous pourrez augmenter la température de la maison à hauteur de 21°C. Au delà, ce ne serait pas raisonnable.

Laisser un commentaire

A propos de l'auteur

La RédactionCet article a été posté par la Rédaction le 26 février 2016 à 1 h 11 dans la catégorie Bâtiment.

Derniers commentaires

  • Vaor : Et pourquoi 24 carats représente l'or pur ? Parce que il fallait 24 graines de caroubier pour obtenir le poid...
  • Gabriel : Réaliser la rénovation d'une maison est un grand projet. il est normal de se soucier de la qualité des inst...
  • David : Bonjour. J'ai des étagères et le plan de travail en inox pour un restaurant. Si ça intéresse quelqu'un ...
  • Camille : Dans le cas ou on commence à avoir des difficultés dû à la fatigue pour monter les escaliers, l'installati...
  • tata : les fans de cuisine vont enfin pouvoir concilier ventre et portefeuille remplis...
  • demeter : la ferraille des 2 navire mainteresse apeler moi au 0668553558 merci...
  • TRAUFLER : bonjour, j'ai 3kg de bronze à vendre (lettres et crucifix de tombes) est-ce-que vous achetez ce type de mé...
  • Gouteux : Bonjour je vends de la fonte. Ça intéresse quelqu' un ?...
  • elisabeth HEINTZ : bonjour j'ai un lustre en cuivre des années 1950 je voudrais vendre au prix du kg mais ou dois je aller p...
  • Laurence : Effectivement c'est une formation porteuse. Je mets des ressources en ligne gratuitement sur un petit site po...
  • David : Des nouvelles concernant l'enquête de 60Millions de consommateurs ?...
  • sanou : Vraiment les informations sur l'or me va droit au cœur...
Achetez de l'or et de l'argent avec Goldbroker