Les avantages d’une location meublée

Faire un bail de location meublée présente pas mal d’avantages qu’il faut considérer. Il existe de différences notables à prendre en compte par rapport avec le bail de location vide.C’est ce qui pousse les propriétaires à investir dans un logement meublé à l’année. Découvrez les avantages profitables d’une location meublée pour le propriétaire.

Les mobiliers obligatoires dans une location meublée

Les mobiliers obligatoires dans une location meublée

Par définition, un logement meublé est un établissement décent bien équipé avec des mobiliers suffisants en nombre et en qualité pour que le locataire puisse y dormir, manger et vivre convenablement au regard des exigences de la vie courante.

Un décret publié le 5 août 2015 définit la liste des mobiliers minimums, mais obligatoires d’une location meublée :

  • des plaques de cuisson
  • un réfrigérateur avec un freezer
  • des ustensiles de cuisine
  • une table et des sièges
  • une literie avec couette et couverture
  • un dispositif d’occultation des fenêtres dans les chambres
  • un four micro-onde ou un four
  • une vaisselle pour la prise des repas
  • des matériels d’entretien pour le ménage
  • des étagères de rangement
  • des luminaires

Cette mesure est mise en vigueur depuis le 1er septembre 2015. Elle s’applique automatiquement aux nouveaux contrats de location. Cependant, ces nouvelles dispositions ne touchent pas les logements-foyers, logements conventionnés, les locations consenties aux travailleurs saisonniers ou encore les logements de fonction.

Les raisons qui incitent les bailleurs à faire une location meublée

Les raisons qui incitent les bailleurs à faire une location meublée

L’une des raisons qui poussent un propriétaire dans ce type de projet est de pouvoir fixer un niveau de loyer plus élevé puisque l’appartement comporte des prestations supplémentaires et la qualité des équipements fournis.

A lire :  Investissement immobilier : pensez à un logement en résidence sénior

Même si les locations meublées sont très en vogue de nos jours, elles sont encore minoritaires par rapport aux locations vides. C’est un moyen intéressant pour se démarquer de la concurrence.

Une fiscalité rentable

Une fiscalité rentable

Les recettes locatives ne doivent pas être déclarées comme des revenus fonciers. Ce type de location sera fiscalisé en tant que Bénéfice Industriel et Commercial (BIC). Dans ce cas, vous avez deux modes d’imposition à respecter :

  • au cas où les revenus locatifs annuels ne dépassent pas les 70 000 euros, vous avez la possibilité de choisir un régime micro-BIC. Ce dernier offre un abattement de 50 % sur les revenus bruts.
  • si les revenus locatifs annuels sont supérieurs à 70 000 euros, vous devez faire une déclaration sous un régime réel simplifié. Il permet de déduire toutes les charges déductibles des revenus sans oublier l’amortissement de la valeur du bien immobilier et les meubles à l’intérieur.

Un bail commercial intéressant

Un bail commercial intéressant

Les investisseurs dans ce genre de logement profitent d’un bail commercial bien défini et contractualisent une relation tripartite. En d’autres termes, il contractualise la relation que vous avez avec le gestionnaire de la résidence. Par conséquent, tous les loyers non honorés ne seront plus un problème, car les carences sont directement payées par le gestionnaire de l’appartement.

À part cela, vous gagnez en termes de rentabilité. Les charges entre l’investisseur et le gestionnaire peuvent être planifiées par l’article 605 du Code civil. Et pour terminer, la revalorisation du loyer est corrélée à un indice spécifique. Ainsi, ce type de projet permet de se projeter avec la notion de rentabilité sur le long terme qui prend un sens de sécurisation.

A lire :  Investissement locatif : le match Toulouse / Bordeaux

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!