Les entreprises face à la gestion de la crise sanitaire

Depuis le mois de mars 2020, les entreprises éprouvent de nombreuses difficultés à gérer les effets de la crise sanitaire sur leur activité. Pour celles qui ont résisté à la baisse voire à l’arrêt de leur activité durant le confinement, elles sont actuellement dans l’obligation de gérer les recommandations gouvernementales sur les mesures de protection à mettre en place pour éviter la propagation du covid-19. 

Des investissements considérables

La plupart des entreprises ont dû investir dans du matériel de protection. Il s’agit principalement de la mise en place des gestes barrières. Elles ont dû fournir des masques de protection respiratoire à leurs employés, installer des distributeurs de gel hydroalcoolique et investir dans des équipements destinés à faire respecter la distanciation sociale. Pour les entreprises du secteur tertiaire, elles ont dû s’équiper d’outils informatiques pour mettre en place un système de télétravail ou adapter les postes de travail. Les commerces ont dû équiper les caisses et les postes d’accueil de vitres de protection. Les grandes entreprises dont les locaux sont fréquentés par de nombreux employés ou qui accueillent du public ont eu recours à l’utilisation de barrières de chantier pour délimiter des sens de circulation et éviter les croisements de flux de personnes. 

Des investissements non financés par l’État

Très récemment, une annonce qu’a faite la ministre déléguée à l’industrie Agnès Pannier-Runacher a mis le monde de l’entreprise en colère. L’état ne subventionnera pas les investissements des entreprises pour la protection des salariés et du public. Ni les masques, ni les barrières de chantier, ni le gel hydroalcoolique ne feront l’objet d’une aide de la part de l’État. Les membres du gouvernement mettent en avant le fait que l’État a consacré un budget colossal pour aider financièrement les entreprises tout comme l’ont fait les collectivités locales par ailleurs. 

A lire :  Chimie et pharmacie, les champions de la croissance 2018

Des pertes importantes enregistrées

Malgré l’important dispositif d’aide financière débloqué pour aider les entreprises à gérer la crise du covid-19, les sociétés ont enregistré d’importantes pertes de chiffre d’affaires. Certaines ne s’en relèveront jamais. L’inquiétude est donc au rendez-vous, notamment depuis l’annonce des derniers chiffres montrant une nette augmentation du nombre d’hospitalisations liées à l’arrivée d’une deuxième vague de cas de covid-19. 

Les mesures à respecter pour la rentrée 2020

Pour faciliter le travail des entreprises dans la gestion de la crise sanitaire, le gouvernement a assoupli une partie des règles qui étaient en vigueur depuis la fin du confinement. Néanmoins, les entreprises devront tout de même respecter certaines obligations. D’abord, elles doivent continuer à fournir des masques de protection et favoriser le télétravail dans la mesure du possible. Ensuite, elles doivent continuer à fournir du gel hydroalcoolique pour la désinfection des mains des employés comme des visiteurs. Les mesures visant au respect des distances sociales doivent être respectées. Pour cela, les entreprises doivent continuer de fixer des sens de circulation, dans la mesure du possible et délimiter des espaces de travail éloignés. 

C’est donc une rentrée sous haute tension qui s’annonce pour les entreprises qui sont actuellement dans l’incertitude d’un retour à la normale avant la fin de l’année. 

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!