Quel terminal de paiement choisir en fonction de vos activités professionnelles ?

Le TPE ou terminal de paiement électronique facilite grandement la vie des professionnels en matière de paiements et de gestion des ventes. Il en existe différents types avec diverses fonctionnalités. Vous ne savez pas lequel choisir ? Voici quelques pistes à suivre.

Les types de TPE

Le TPE, outil permettant de virer de l’argent sur votre compte pro en ligne provenant des comptes des clients, c’est comme le téléphone. Il en existe des fixes ou filaires, d’autres mobiles, d’autres portables, mais aussi des lecteurs de cartes. Commençons par parler des TPE fixes. Ils sont branchés à un boitier de commandes les empêchant de bouger de leur emplacement. Au cas où votre budget ne permet pas de prendre un TPE, songez à l’affacturage.

À côté, ces modèles offrent aussi plus de confort aux consommateurs, car pouvant être branchés à un clavier plus grand pour taper les codes. Les petits établissements habitués aux paiements à la caisse sont plus susceptibles d’en avoir besoin.

Cette catégorie s’alimente par secteur. Cela peut être un désavantage pour ces TPE, car si une panne de courant survient, il vous sera impossible de régler la transaction. Au niveau des performances, les TPE filaires traitent quotidiennement davantage de paiements que les modèles portables.

Les grands commerces qui comptent plusieurs points de paiement ou plusieurs caisses et les restaurateurs qui font le tour des tables pour le paiement ont davantage d’intérêt de se servir de terminaux portables. Les caissiers pourront alors les utiliser à tour de rôle tant qu’ils restent dans un périmètre de 10 à 30 m de la base. Les TPE y sont reliés par réseau 3G/4G/GPRS. Dans ce cas, on les qualifie de TPE mobiles. Certains communiquent avec leur base via Wifi ou Bluetooth. Ces types de TPE peuvent imprimer une facture ou un ticket de caisse.

A lire :  Guerlain sera un fier représentant du « Made in France »

Tous les types de TPE que nous venons de citer comprennent souvent un abonnement : celui de l’opérateur mobile. Les lecteurs de cartes quant à eux offrent l’avantage de ne payer aucun abonnement ni de vous engager à quoi que ce soit. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’acheter le terminal. Ils ne sont pas limités par le réseau et fonctionnent partout.

cartes bancaires

Concernant la question de s’ils sont réellement abordables ou pas, beaucoup restent sceptiques. À la place de l’abonnement, il faut souvent payer une commission de 1,75 % à chaque transaction et si vous en accumulez une grosse quantité par jour, cela signifie que vous paierez plus. Ils ne peuvent pas non plus fournir de ticket de caisse instantanément, mais envoient plutôt des reçus électroniques dans la boite mail ou par SMS au client. Si vous désirez contourner cette lacune, il vous faudra acquérir une imprimante adaptée et reliée à votre appareil via Bluetooth.

Combien vous coutera votre TPE ?

Derrière un TPE, il y a toujours une fintech ou une banque classique partenaire qui s’occupe des nombreux transferts des comptes des clients vers celui des professionnels. Si vous désirez acquérir un TPE, considérez alors déjà le coût de location ou de l’achat. À côté, vous devrez également faire face aux commissions des démarches administratives.

Les microentreprises et les TPE tablent alors sur les fintechs, beaucoup plus accessibles financièrement. Par contre, une fois que l’entreprise se sera agrandie, il peut être plus avantageux de collaborer avec une banque.

Laisser un commentaire

Portail Economie