BlackRock : le plus grand gestionnaire d’actifs au monde, se tourne vers le Bitcoin

💸 Peut-on trader les actions sans frais ? 🤔

La réponse est... OUI ! Avec eToro, on ne paye aucun frais de transaction sur l'achat et la vente d'actions (du monde entier). Le trading d'actions n'a jamais été aussi simple et ouvert à tous. L'inscription est rapide et gratuite.

Je veux en savoir plus

Source : Americasroof via Wikimédia (CC BY-SA 3.0)

Le plus grand gestionnaire d’actifs mondial, BlackRock, semble en passe d’intégrer le Bitcoin à deux de ses fonds. C’est un signe de plus de l’adoption de la cryptomonnaie par les investisseurs institutionnels.

BlackRock manifeste son intérêt pour le Bitcoin

C’est ce qui se dégage de deux dossiers enregistrés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC), un des gendarmes financiers des Etats-Unis. BlackRock compterait allouer une partie de ses actifs à des contrats à terme Bitcoin. Il a pour cela ajouté la cryptomonnaie dans sa liste des produits d’investissement. Le géant achètera ces contrats à terme sur le Chicago Mercantile Exchange (CEM), car il s’agit du seul marché à terme mondial à proposer des contrats de ce type réglés en espèces, une obligation pour les fonds d’investissement.

BlackRock n’a pour l’instant pas confirmé officiellement cette avancée, mais elle a été précédée d’autres signes avant-coureurs. En décembre 2020, la firme avait en effet commencé une procédure de recrutement d’un expert de la blockchain et des cryptomonnaies. Pour rappel, le gestionnaire d’actifs gère pour le compte de ses clients près de 7 800 milliards de dollars et il a opéré un changement de stratégie à l’approche de 2021. Son arrivée dans le secteur des cryptomonnaie pourrait donc accélérer l’adoption du Bitcoin et des autres actifs par d’autres grands acteurs institutionnels.

Les investisseurs institutionnels de plus en plus nombreux à adopter Bitcoin

BlackRock n’est que le dernier d’une liste grandissante d’institutions à adopter le Bitcoin. Déjà, le gestionnaire d’actifs Grayscale a fait plusieurs gigantesques acquisitions de Bitcoin, afin de satisfaire la demande toujours croissante des investisseurs institutionnels qui composent sa clientèle.

A lire :  Estonie, Russie, Chine… plusieurs pays veulent avoir leur propre monnaie virtuelle

Square, l’entreprise de Jack Dorsey (Twitter) a également manifesté son intérêt pour la cryptomonnaie, en achetant 50 millions de dollars de Bitcoin en octobre 2020. On pourra aussi citer MicroStrategy, une entreprise côtée au Nasdaq, qui a intégré le Bitcoin à sa trésorerie en septembre dernier.

BlackRock : le plus grand gestionnaire d’actifs au monde, se tourne vers le Bitcoin

Source : Pixabay

Un cours du Bitcoin qui a également explosé

Le cours du Bitcoin (BTC) a au début du mois de janvier reflété cet engouement nouveau. Franchissant pour la première fois les 20 000 dollars à la mi-septembre, il a bondi jusqu’à plus de 40 000 dollars au début du mois de janvier.

Le cours du Bitcoin en euros a connu un changement sur 365 jours de +255%, avec une capitalisation boursière qui dépasse maintenant les 600 milliards de dollars, soit 475 milliards d’euros environ. Le Bitcoin est également devenu plus accessible pour les particuliers, qui peuvent maintenant acheter du BTC, gagner des Bitcoins ou encore les miner. Au-delà des institutionnels, on assiste donc également à une vague d’adoption de la part des investisseurs de détail.

Alors jusqu’où ira l’actif ? Les prédictions sont plutôt optimistes : JPMorgan voit un Bitcoin à 146 000 dollars sur le long terme, qui évincerait peut-être l’or. Et Pantera Capital est plus immédiat dans ses prédictions, puisque le fonds d’investissement a prédit un BTC à 115 000 dollars d’ici à août 2021. Et si des corrections sont attendues, les indicateurs semblent pour l’instant être au vert pour la plus grande cryptomonnaie. Il faudra donc suivre le cours en 2021.

Laisser un commentaire

Portail Economie