E réputation des dirigeants, quels enjeux pour les entreprises ?

La frontière entre la personnalité du dirigeant et celle de l’entreprise tend à s’amenuiser  pour des impératifs de transparence.

L’expertise de l’entreprise, à travers celle du dirigeant reste à prouver aux yeux des clients et des investisseurs. Le dirigeant doit montrer une ouverture aux tendances, rebondir sur les faits d’actualité influençant son activité, et répondre également aux éventuels reproches qui seront fait à l’égard de son entreprise. Lorsqu’un évènement important  ou crise surviennent, le dirigeant doit être capable de monter au créneau pour apporter des réponses et une certaine crédibilité sur le sujet. Mais sans attendre qu’on lui demande des comptes, le dirigeant doit être présent en amont, à travers ses présences en ligne pour dès le départ construire une vrai légitimité et ereputation de dirigeant.

Selon une étude Weber Shandwick, 64% des dirigeants des 50 premières entreprises mondiales n’ont aucune autre présence en ligne pertinente que leur page Wikipédia. Seulement 28% des PDG, parmi les entreprises objet de l’étude, avaient en 2010 posté une lettre ou message officiel de leur entreprise. Pourtant celà procure une grande visibilité au dirigeant, met en avant son engagement dans la réussite de son entreprise sans être compliqué.

Enfin, selon cette même étude, seulement 16% des dirigeants ont un profil sur les réseaux sociaux. Si cette étude datant de 2010, mériterait une mise à jour, elle souligne, de part ses chiffres, que trop peu de dirigeants maîtrisent leur image en ligne et se servent de ce levier pour accroître leur notoriété et celle de leur entreprise.

 

 

A lire :  La publicité, élément essentiel de nos économies développées

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!