Accueil » Actualité économique, Economie

Le site de sondages SurveyMonkey se prépare à son introduction en Bourse

SurveyMonkey s’est enfin décidé, 19 ans après sa création, à s’introduire en Bourse. Cette entreprise californienne spécialisée dans les sondages en ligne vient de déclarer, ce lundi 25 juin 2018,  le dépôt d’un dossier préliminaire auprès de l’autorité boursière américaine. Pour le moment, il ne s’agit que d’une demande confidentielle permettant à la société de rester discrète en ce qui concerne son bilan et ses ambitions. Ainsi, « le nombre d’actions et la fourchette de prix de l’offre proposée n’ont pas encore été fixés ». En effet, le dossier ne comprend pas encore de prix d’introduction. En 2014, lors de sa dernière levée de fonds de 250 millions de dollars, l’entreprise a été valorisée à 2 milliards de dollars.

SurveyMonkey compte parmi ces nombreuses sociétés technologiques qui ont hésité à prendre le chemin de la Bourse. C’est surement après avoir constaté les résultats encourageants des I au cours PO d’autres solutions B2B tel que DocuSign, Dropbox ou encore Zuora que l’entreprise californienne s’est enfin décidée. En effet, ces entreprises technologiques ont connu un franc succès au cours de la première moitié de l’année.

Des changements radicaux apportés par Dave Golberg

economie surveymonkey Dave Goldberg

Dave Goldberg

Entreprise spécialisée dans les sondages en ligne, SurveyMonkey a été fondée par un jeune diplômé en informatique de l’université du Wisconsin, Ryan Finley. Son concept était de mettre en place un outil qui permettra aux entreprises de construire facilement des sondages en ligne afin de mesurer la satisfaction de leurs équipes et de leurs clients cibles. L’entreprise a alors connu une grande rentabilité et cela en un temps record.

C’est surtout en 2009, lors que Dave Goldberg a commencé à occuper le poste de directeur général, que l’entreprise a véritablement décollé. Il a décidé d’enclencher l’internationalisation de l’entreprise en ouvrant un premier bureau à Londres. Il a réussi à convaincre plus de 99 % des entreprises du classement Fortune 500 d’utiliser son produit. Le chiffre d’affaires de la société a, par la suite, augmenté d’une quarantaine de millions de dollars, l’année même où il a pris les rênes de la société. En 2013, cette augmentation a atteint les 113 millions et les effectifs de 14 à 600 salariés.

Une évolution constante

Après le décès de Dave Goldberg en 2015, ce fut au tour de Zander Lurie, vice-président de GoPro, de prendre la place de directeur général de l’entreprise en janvier 2016. Il a décidé d’aller plus loin en apportant de grandes transformations à SurveyMonkey. Son idée était de créer une famille de produits payants à la place de l’outil de sondages « freemium » (gratuit et payant).

economie surveymonkey zander lurie

Grâce à ce nouveau dispositif, l’entreprise pourra exploiter facilement les données collectées afin de comparer ses forces et faiblesses avec les concurrents. C’est aussi un excellent moyen d’assurer l’engagement de ses salariés.

Actuellement, SurveyMonkey recense près de 3 millions d’utilisateurs quotidiens avec un chiffre d’affaires de 200 millions de dollars et une marge de 30 %.

Laisser un commentaire

A propos de l'auteur

La RédactionCet article a été posté par la Rédaction le 30 juin 2018 à 21 h 18 dans la catégorie Actualité économique.

Derniers commentaires

  • Ludivine : S'il est tout à fait logique que les banques en ligne affic...
  • Erika : Ah mais je ne savais pas pour Danone et Michel et Augustin !...
  • Vaor : Et pourquoi 24 carats représente l'or pur ? Parce que il fa...
  • Gabriel : Réaliser la rénovation d'une maison est un grand projet. i...
  • David : Bonjour. J'ai des étagères et le plan de travail en ino...
  • Camille : Dans le cas ou on commence à avoir des difficultés dû à ...
  • tata : les fans de cuisine vont enfin pouvoir concilier ventre et p...
Achetez de l'or et de l'argent avec Goldbroker