Accueil » Bourse

Pourquoi et comment investir en bourse : tout ce que vous devez savoir

Avec Etoro, investissez plus facilement que jamais sur des actions d'entreprise (Google, Apple, Facebook, Amazon...), des matières premières (pétrole, or, argent...), les cryptomonnaies et des devises (EUR, USD, YEN, GBP...).

>> Rejoignez la plateforme de trading social Etoro et bénéficiez d'un bonus à l'inscription (sans dépôt, sans engagement) et bien + encore <<

Lorsque vous souhaitez débuter en bourse, il est relativement facile de se perdre, sans compter les termes techniques inhérents au monde de la finance. En effet, entre les différents types de marchés financiers et la nature de l’investissement, de nombreuses solutions s’offrent à vous. Ce dernier point est sans aucun doute celui qui mérite le plus d’attention. Lorsque nous parlons de la nature de l’investissement, cela évoque non seulement celui à court terme, qui consiste à effectuer des opérations sur des périodes pouvant aller de quelques minutes à plusieurs semaines, mais aussi l’investissement à long terme qui concerne des opérations boursières conclues pour quelques mois, voire plusieurs années.

Tandis qu’investir sur le court terme augmente le nombre d’opportunités pour gagner de l’argent chaque jour, l’investissement sur le long terme se concentre quant à lui sur quelques positions bien étudiées pour obtenir une rentabilité annuelle supérieure à n’importe quel autre placement. C’est d’ailleurs sur ce dernier point que nous allons nous arrêter. Quels sont les types d’investissements ? Comment ouvrir un compte bourse ? Comment placer un ordre d’achat ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre le plus clairement possible.

Quels sont les types d’investissements ?

investir en bourse

L’investissement à long terme recherche d’autres objectifs que ceux fixés par le trading. En effet, il s’agit principalement de faire fructifier un capital, voire de compléter une retraite avec des risques mesurés. Le proverbe italien « Qui va lentement va sûrement, et qui va sûrement va loin » est sans doute celui qui le caractérise le mieux. Aller lentement dans les meilleures conditions possibles.

Pour cela, l’investissement se porte davantage sur des fonds collectifs que sur des titres directs. Pour affiner votre connaissance, nous vous conseillons de vous rendre sur le site Bourse-attitude.com, un forum très apprécié des boursicoteurs et traders confirmés.

Les SICAV et FCP

Les deux principaux produits financiers sont les SICAV (Société d’investissement à capital variable) et les FCP (fonds commun de placement) qui appartiennent aux organismes de placement collectif en valeurs mobilières, dits aussi OPCVM.

Malgré les termes un peu techniques, le principe est assez simple à comprendre. Les SICAV et FCP sont des supports facilitant l’accès sur le marché boursier des investisseurs. En effet, contrairement à d’autres placements, investir dans un OPCVM par le biais de SICAV ou FCP vous délivre d’un certain nombre de tâches puisque vous confiez votre argent à un professionnel (banque, gestionnaire de patrimoine, etc.) qui assure pour vous la gestion de votre portefeuille. C’est lui qui opère sur les marchés financiers pour augmenter la valeur de votre investissement sur le long terme.

L’avantage de ce type de placement est qu’il est accessible à tout le monde étant donné que le travail de gestion du portefeuille de titres ne vous revient pas. Cela permet aussi de diversifier son portefeuille, ce qui réduit inévitablement le risque (la baisse de certains fonds est équilibrée par la hausse des autres).

En effet, le nombre de fonds est relativement important. Les risques et le rendement diffèrent selon que l’on investit sur tel ou tel type d’actifs : actions, immobilier dans des zones géographiques différentes (Océanie, Europe) et auprès de secteurs variés (informatique, BTP…).

C’est ainsi que placer votre argent dans un placement collectif en fonds et sicav vous permet d’investir simplement en actions, obligations et immobilier sur les marchés financiers. Sur le long terme, cela vous assure de bons rendements qui constitueront progressivement un capital.

Ouvrir un compte bourse en France : bien choisir son courtier

investir en bourse

Le choix de votre courtier est primordial lorsque vous souhaitez vous lancer. Voici pour vous une liste de recommandations à suivre pour vous aider dans votre prise de décision :

  • Choisir un courtier qui propose un large panel de services. Webinaires, vidéos de formation, livres explicatifs à télécharger, rendez-vous téléphoniques réguliers, chat en ligne. Un accompagnement en ligne est préférable, surtout si vous débutez.
  • Un courtier en ligne dont l’application ou le site est accessible, y compris pendant les heures de grande affluence.
  • Évaluer sa fiabilité et sa notoriété en vous aidant des forums, comme celui mentionné plus haut, ou en tapant son nom + avis dans la barre de recherche de Google.
  • Les frais de courtage sont des éléments que vous devez absolument prendre en compte. Tous ne se valent pas. À ce titre, des frais de courtage conséquents ne vous garantissent pas forcément un service de meilleure qualité. Veillez à comparer les différentes offres à l’aide d’un tableau Excel.
  • De la même manière que les frais applicables diffèrent, chaque courtier en ligne vous demande d’investir une somme minimale qui varie selon les plateformes. De plus, certains courtiers en ligne incitent les investisseurs à réaliser une quantité d’opérations boursières dans un temps réduit. Le mieux est de ne pas avoir ce type d’incitation au risque de prendre de mauvaises décisions.
  • Selon ce que vous souhaitez investir, actions, OPCVM ou obligations, certaines plateformes seront spécialisées tandis que d’autres proposeront toutes sortes de produits financiers.
  • Un service client accessible, disponible au moins 6 j/7 dans des tranches horaires larges.

Quels sont les frais sur les ordres ?

Pour se lancer dans une telle activité, il faut prendre en compte tous les risques et frais possibles. Frais boursiers et fiscalité sont des points importants à comprendre.

Tout d’abord, les frais de courtage servent à rémunérer le courtier pour le service rendu. Sur ce terrain-là, les banques traditionnelles ont tendance à être beaucoup moins compétitives que les courtiers en ligne.

En effet, à chaque ordre, la banque ou le courtier en ligne facture un pourcentage avec parfois une commission fixe. Par exemple, pour un ordre de 6 500 euros, Boursorama banque facturera entre 8 et 40 euros tandis que la CIC prendra près d’une centaine d’euros.

Les frais d’abonnement sont aussi à calculer dans votre investissement. Pour que vous ayez accès à la salle de marchés, le courtier vous permet d’avoir accès à une plateforme qui actualise sans cesse le cours des valeurs, etc.

Quant à la fiscalité, si vous avez réalisé une plus-value, vous devrez alors vous acquitter de divers impôts. Depuis le début d’année 2018, le montant qui est appliqué sur les plus-values est un taux unique (PFU : prélèvement forfaitaire unique) de 30 %. Celui-ci est réparti en deux catégories. 13 % qui correspondent à l’impôt sur le revenu et le reste qui est lié aux cotisations sociales.

Mots-clés

| |

Laisser un commentaire

A propos de l'auteur

La RédactionCet article a été posté par le webmaster le 16 novembre 2018 à 1 h 45 dans la catégorie Bourse.

Derniers commentaires

  • Ludivine : S'il est tout à fait logique que les banques en ligne affic...
  • Erika : Ah mais je ne savais pas pour Danone et Michel et Augustin !...
  • Vaor : Et pourquoi 24 carats représente l'or pur ? Parce que il fa...
  • Gabriel : Réaliser la rénovation d'une maison est un grand projet. i...
  • David : Bonjour. J'ai des étagères et le plan de travail en ino...
  • Camille : Dans le cas ou on commence à avoir des difficultés dû à ...
  • tata : les fans de cuisine vont enfin pouvoir concilier ventre et p...
Achetez de l'or et de l'argent avec Goldbroker