💸 Peut-on trader les actions sans frais ? 🤔

La réponse est... OUI ! Avec eToro, on ne paye aucun frais de transaction sur l'achat et la vente d'actions (du monde entier). Le trading d'actions n'a jamais été aussi simple et ouvert à tous. L'inscription est rapide et gratuite.

Je veux en savoir plus

Investissement participatif : le Saint Graal des start-up

Il n’est pas toujours facile de convaincre une banque du bien-fondé de son projet d’entreprise. Sans compter le fait que les taux d’intérêt souvent élevés peuvent décourager rapidement les porteurs de projet. Aujourd’hui, les banques ne représentent plus le seul recours pour obtenir un financement. Depuis quelques années, plusieurs alternatives comme l’investissement participatif ont fait leur apparition. Ce qui constitue une véritable aubaine pour les startups qui sont à la recherche d’un capital. Voici un guide complet qui vous permettra de faire le point sur ce type de financement.

L’investissement participatif, kesako ?

investissement participatif crowdfunding

Connaissant un franc succès dans le monde de l’entrepreneuriat, l’investissement participatif plus connu sous le nom de Crowdfunding constitue un moyen pratique pour financer des projets. Grâce à ce mécanisme, il est aujourd’hui possible de collecter des apports financiers de nombreuses personnes via une plateforme en ligne.

De ce fait, on distingue 3 grands acteurs, dont la plateforme de crowdfunding, le porteur de projet et les supporters. C’est sur la plateforme que le porteur de projet va exposer son idée ou son projet. Ensuite, pour soutenir ce dernier et contribuer à sa réalisation, les supporters (particuliers ou personnes morales) apportent de petites sommes. Ainsi, c’est le nombre de personnes ayant participé qui fait la différence dans un financement participatif. Il est tout à fait possible de mobiliser un montant assez important avec la totalité des montants apportés par chacun.

Comment se présente l’investissement participatif ?

L’investissement participatif peut se présenter sous 3 formes différentes à savoir le don, le crowdequity et le crowdlending.

  • Sans contrepartie, le don consiste à donner à un porteur de projet de l’argent sans que celui-ci soit obligé d’octroyer un retour financier. Toutefois, il est possible de proposer une contrepartie symbolique aux investisseurs.
  • Particulièrement adapté aux TPE/PME déjà installées, le crowdelending est une forme financière qui est basée sur le principe du crédit bancaire. Ainsi, ce sont les organisations ou les particuliers qui se substituent à l’établissement bancaire. Suite à leur financement, ils recevront tous les mois une partie du capital investi en plus des intérêts. Ce qui explique pourquoi les plateformes spécialisées en crowdlending sont très sélectives concernant le choix des projets.
  • Une excellente alternative à la love money, le crowdequity se rapporte à une prise de participation au capital permettant à l’investisseur de devenir actionnaire de la startup.

Il faut noter que le crowdfuding sous la forme de on est la mieux adaptée aux startups.

Fonctionnement de l’investissement participatif pour les starups

En France, les plateformes qui s’appuient sur le principe du crowdfunding (don en échange de contrepartie) sont les plus répandues. Le concept est tout à fait simple.

Les étapes d’une levée de fond par crowdfunding

En tant que porteur de projet, vous allez devoir vous inscrire sur la plateforme. Ensuite, vous pourrez présenter votre idée et attendre que l’équipe de la plateforme la valide. Si celle-ci est suffisamment convaincante, elle sera affichée sur une page dédiée. A partir de là, il est question de solliciter la générosité des utilisateurs, et surtout leur intérêt.

Pour ce faire, vous devez définir un objectif en matière de somme à lever nécessaire pour le lancement de l’idée. Par ailleurs, il faudra déterminer un temps précis quant à la durée de la collecte des fonds. Dans l’hypothèse où l’objectif n’est pas atteint dans ce délai, vous serez généralement obligé de rembourser ceux qui ont eu à participer. C’est pour cette raison qu’il est préférable de prendre le temps de bien penser son projet afin de fixer un montant de base pour booster la création ou le développement de sa startup.

Par la suite, vous devez vous engager à proposer des contreparties à ceux qui vont investir dans son projet. Ainsi, vous devez définir correctement ce que vous allez offrir à vos mécènes en tenant compte du montant qu’ils sont disposés à vous donner. En d’autres termes, vous allez déterminer différents paliers qui correspondront chacun à une contrepartie donnée. La contrepartie en question peut être symbolique ou matérielle selon le niveau.

Le crowdfunding pour qui ?

Enfin, vous devez garder en tête que pour obtenir du financement via les plateformes de crowdfunding, aucun stade de maturité n’est requis. Le financement participatif reste accessible à tous, que ce soit pour une première version de votre produit, un prototype ou une amélioration.

A lire :  Pourquoi utiliser un comparateur de brokers d'options binaires ?

En outre, pour proposer votre projet au financement participatif, vous n’avez pas forcément besoin de présenter des chiffres prévisionnels ou un business plan.

Cependant, il est essentiel de se fixer un objectif réaliste et surtout bien précis. Il faudra aussi définir une durée de collecte, une page de présentation attractive avec assez de détails et des contreparties cohérentes. Pour mettre toutes les chances de votre côté et surtout parvenir à convaincre les gens, veillez à être le plus transparent possible.

Startup, quels intérêts à opter pour le financement participatif ?

Pour une entreprise en création, la campagne de financement participatif est incontestablement plus intéressante qu’une levée de fonds classique. Non seulement, c’est facile à mettre en œuvre, mais c’est aussi peu coûteux en plus des nombreux avantages proposés.

Accéder facilement au capital d’amorçage

En choisissant de passer par les moyens traditionnels de financement, vous risquez de perdre beaucoup de temps. Une campagne d’investissement participatif, par contre, dure en moyenne 90 jours. A part la durée, cette pratique vous affranchit également des différentes démarches telles que les relances, la prospection, les nombreux rendez-vous, etc.

Créer une base de données de prospects plus facilement

La recherche des prospects pour une startup qui se lance peut s’avérer assez difficile et coûteuse. En passant par une plateforme de financement participatif, vous pourrez déjà vous constituer une base de données de prospects.

En effet, une personne qui investit dans votre projet est certainement intéressée par ce que vous proposez. Dans ce cas, vous avez déjà une liste de potentiels clients. Une fois le service ou le produit est mis sur le marché, il ne vous reste plus qu’à relancer ces derniers. Ce qui est loin d’être le cas avec les moyens classiques de financement.

Il y a aussi un autre avantage non négligeable. Cela repose sur le fait que les personnes qui ont investi dans le lancement de votre startup peuvent devenir des ambassadeurs. Ils n’hésiteront pas à parler de votre entreprise autour d’eux et feront la promotion de votre projet. Voilà une stratégie de communication efficace qui participera à augmenter votre notoriété.

Accéder aux outils de communication des plateformes de crowfunding

En général, les plateformes de financement participatif perçoivent une rémunération sur un pourcentage fixé par rapport à la somme totale levée. Dans ce cas, en faisant la promotion de votre campagne, elles auront tout à gagner. Vous pourrez donc accéder à toute sorte d’outils de communication tels qu’une mailing-list (liste de diffusion) ou encore des articles de blog.

Prévoir la vente de sn produit ou service

Comme nous l’avons indiqué précédemment, vous allez devoir offrir une récompense après avoir investi dans votre projet de startup. Compte tenu des paliers, vous pourrez songer à donner le produit à un supporter par exemple. Grâce à cette opération, vous pourriez déjà vendre une partie de votre stock. De ce fait, vous profiterez d’un premier retour sur investissement dès le lancement. En outre, vous pourrez récolter des avis pouvant améliorer votre produit ou service.

Aucune garantie personnelle

Le financement participatif présente comme principal avantage l’absence de garanties personnelles. Cela s’explique par le fait que même s’il s’agit d’un prêt (crowdlending), en principe le porteur de projet n’est soumis à aucune garantie. A l’inverse des moyens classiques, une telle pratique vous évite donc de vous déclarer caution et de mettre en péril votre patrimoine personnel.

Tour d’horizon sur les principaux inconvénients de l’investissement participatif

entrepreneur investissement participatif

Bien que l’investissement participatif présente de nombreux avantages intéressants, il faudra aussi tenir compte de ses limites.

Un apport hypothétique et presque aléatoire

Tout d’abord, il s’agit d’un moyen de financement incertain. En effet, en choisissant de vous inscrire sur une plateforme de crowdfunding et de lancer une campagne de financement, vous n’allez pas forcément trouver des investisseurs. Dans ce cas, vous n’avez aucune garantie.

Sachez que ces plateformes comptent aujourd’hui un nombre important de projets qui n’arrivent pas à atteindre les objectifs fixés. Pourtant, il est impératif que l’objectif soit atteint, sinon rien. Comme nous l’avons précédemment souligné, le lancement d’une campagne d’investissement participatif repose sur un objectif de montant à lever. Ainsi, il faudra prévoir de rembourser les investisseurs qui ont contribué dans l’hypothèse où ce palier n’est pas atteint.

A lire :  Pourquoi investir dans l’immobilier à Nantes ?

Le vol d’idée

Il y a aussi un autre inconvénient à ne pas prendre à la légère : le vol d’idée. S’il y a une crainte qui hante de nombreux entrepreneurs, c’est de se faire voler ses concept. Il s’avère, en effet, qu’à partir du moment où vous avez fini de créer votre page de présentation, tout le monde pourra y accéder en ligne.

Pourtant, afin d’obtenir du financement dans l’univers des startups, il est essentiel d’être innovant. Il s’agit de l’un des principaux critères auquel vous devez accorder une attention particulier avant de lancer la campagne. Le seul problème c’est que quelqu’un qui n’a pas besoin de financement ou une entreprise peur reprendre votre idée. Dans ce cas, il est préférable de protéger votre concept grâce par un brevet ou un droit d’auteur.

La nécessité d’une bonne communication

Enfin, une campagne d’investissement participatif nécessite de mettre l’accent sur la communication. Vous n’êtes pas forcément obligé de communiquer auprès d’un large public pour une levée de fonds classique. Ce qui n’est pas le cas si vous décidez de passer par une plateforme de crowdfunding. Il vous faut mener une bonne campagne de communication pour pouvoir susciter l’intérêt des gens. Vous devez garder à l’esprit que cet autre aspect de l’investissement participatif demande du temps et beaucoup d’argent parfois.

Vers quelle plateforme d’investissement participatif se tourner ?

startup investissement participatif

On compte actuellement un nombre incroyable de plateformes d’investissement participatif. Parmi les plus appréciées, on peut citer :

HelloAsso, la plateforme pour les associations

HelloAsso est une plateforme dédiée uniquement au secteur associatif. Avant le versement des sommes collectées, des justificatifs seront demandés. Grâce à cette plateforme, vous pourrez créer des campagnes de crowdfunding afin d’assurer le financement de tous vos projets et vos besoins.

Sécurisées, les campagnes sont personnalisables et disponibles instantanément pour vos futurs donateurs. Il est possible que la plateforme émette des reçus fiscaux à votre place. De plus, vous pourrez percevoir les sommes collectées sans limite de montant ni de durée. Vous aurez à votre service une équipe qui reste à votre écoute afin de vous accompagner dans la construction et le suivi de votre projet de financement.

Comme il n’est pas facile de communiquer et de diffuser un appel aux dons, HelloAsso vous donne les meilleurs conseils pour collecter la somme souhaitée. Cette plateforme 100 % gratuite n’exige aucun frais ni commission. Elle compte aujourd’hui plus de 100 000 structures associatives.

GoFundMe pour les opérations internationales

Si vous souhaitez faire des collectes de fonds à l’international, GoFundMe est sans doute la plateforme qu’il vous faut. En effet, elle vous offre la possibilité de mobiliser un certain nombre de moyens qui vous permettra de financer un projet (personnel ou non) à l’étranger. Le site a déjà permis à de nombreux groupes de se mobiliser pour une même cause et de lancer toute sorte de cagnottes.

Il faut noter que la souscription à la plateforme est entièrement gratuite. Cependant, à chaque transaction des contributeurs de votre compagne, des frais à hauteur de 2,9 % seront prélevés en plus d’un montant fixe de 0,25 €.

KisskissBankBank pour les projets innovants

Pour les entrepreneurs et les créateurs innovants, KissKissBankBank est la plateforme d’investissement participatif la mieux adaptée. Tous les projets qui passent par cette plateforme doivent être étudiés par l’équipe de KissKissBankBank. Seuls les projets jugés sérieux et de qualité seront hébergés sur cette plateforme. Etant donné ces critères, celle-ci attire un grand nombre de donateurs.

De plus, le taux de réussite des collectes est de 70 %. Toutefois, vous devez faire attention, car KisskissBankBank adopte la logique du « tout-ou-rien ». Dans ce cas, pour recevoir les fonds, vous devez impérativement atteindre votre objectif. Par ailleurs, la plateforme prélève des commissions sur chaque projet.

Ulule pour mettre son projet à l’épreuve

Grâce à Ulule, vous pourrez réunir une communauté autour de votre projet pour ensuite le tester et collecter les fonds nécessaires à sa réalisation. L’idée est donc de placer votre projet au cœur d’un environnement stimulant et créatif avec notamment les catégories variées et originales de ce site. Sachez que des commissions et des frais sont prélevés sur les fonds que vous collecterez sur cette plateforme.

Laisser un commentaire

Portail Economie