4 solutions pour réduire son ISF

En raison de l’impôt de solidarité sur la fortune, les particuliers disposant d’un patrimoine supérieur à 1,3 million d’euros ont vu leur facture fiscale exploser littéralement. Quelques astuces sont mises à profit pour la réduction d’impôt chez les ménages.

1. Démembrement temporaire de propriété

immobilier neuf

Le Démembrement temporaire est une stratégie facile à mettre en place par le contribuable pour réduire son ISF. Pour ce dernier il consiste, de donner à ses enfants majeurs poursuivant des études, une source de revenu régulière en leur transmettant, la pleine propriété ou l’usufruit temporaire sur un ou plusieurs biens productifs de revenus, ou d’un bien immobilier, ainsi les enfants durant le temps de leurs études, pourront occuper ou louer l’appartement pour financer leurs études.

L’acquisition de nue-propriété

L’acquisition d’un bien en nue-propriété reste également une bonne stratégie pour réduire son patrimoine taxable à l’ISF. Cela permet de se constituer un patrimoine immobilier à en achetant à moindre coût la nue-propriété d’un ou plusieurs biens immobiliers, un bailleur institutionnel acquérant pour sa part un usufruit temporaire. L’avantage étant de ne pas avoir à rajouter le ou les biens dans le patrimoine taxable du contribuable pendant toute la période du démembrement de propriété.

2. Les biens exonérés : les œuvres d’art

art

Plusieurs biens et autres titres de société ne supportent pas l’ISF, il est donc possible d’investir en totalité votre patrimoine dans l’achat de biens comme des œuvres d’art, les antiquités de plus de 100 ans, et les objets de collection qui sont entièrement exonérés d’impôt sur la fortune.

A lire :  Constituer un capital pour sa retraite

C’est un investissement avantageux pour le contribuable car ces biens n’entrent pas dans le calcul et la déclaration de l’ISF, de plus vous pouvez bénéficier d’une réduction de votre impôt sur le revenu si vous faites un don à organisme d’intérêt artistique.

3. Investir directement dans les PME

entreprise

Il est possible de réduire son ISF en investissant directement dans le capital d’une ou plusieurs PME, y compris dans celle dans laquelle vous travaillez et de pouvoir bénéficier d’une réduction d’impôts égale à 50% des sommes investies avec un plafond ne pouvant dépasser 45000 euros soit un investissement maximum de 90000 euros.

L’acquisition des parts de FIP (fonds d’investissements de proximité) et FCPI (fonds communs de placement dans l’innovation) permettent aussi de réduire son ISF pour une baisse d’impôt de 50 % des versements effectués, dans la limite de 18 000 €, sous réserve de détenir les fonds au moins 5 ans.

4. Effectuer des dons à des associations

association

Des dons au profit des fondations ou associations à but non lucratif, reconnues d’utilité publique, qui interviennent dans de nombreux secteurs, notamment l’enseignement supérieur, la recherche scientifique, la prise en charge et l’insertion des personnes en difficulté, offrent une baisse d’impôt égale à 75 % de vos versements, plafonnée à 50.000 euros par an.

En somme, il est primordial afin d’être à l’abri des factures fiscales élevées de pouvoir trouver des solutions fiables pour réduire son ISF et gérer tranquillement son patrimoine. Inter Invest par exemple, spécialiste dans les solutions d’investissement et d’innovantes, propose une holding ISF vous permettant d’adapter votre placement à votre profil de risque.

A lire :  Augmentez vos revenus grâce à des placements immobiliers en logement senior

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!