L’assurance emprunteur de la Caisse d’épargne : guide pour tout comprendre

L’assurance emprunteur de la Caisse d’épargne se substitue aux personnes qui souscrivent à un crédit immobilier, lorsque ces dernières sont dans l’incapacité de continuer à rembourser les mensualités.  Ce crédit leur servira à s’offrir une résidence principale. Dans cet article, nous vous expliquons tout ce qu’il y a à savoir sur cette banque française, le fonctionnement de cette assurance et ses principaux avantages.

La Caisse d’épargne en quelques mots

Même s’il est peu probable que vous n’ayez jamais entendu parler de la Caisse d’épargne, cette banque française fait de nombreux heureux dans toute la France depuis 1818. Aujourd’hui elle compte dans son réseau 4182 agences.

En juillet 2009, sa fusion avec la Banque populaire a donné naissance au Groupe BPCE, qui occupe la place n°2 sur le territoire. La Banque populaire, moins âgée, est apparue en France vers 1882. Avide d’en savoir un peu plus sur l’immobilier ? Rendez-vous sur Immobilier-danger.com

Quand l’assurance emprunteur s’applique-t-elle ?

L’assurance emprunteur couvre les emprunteurs comme son l’indique en cas d’arrêt de travail. Si vous vous retrouvez dans l’impossibilité d’assurer vos fonctions en cas de maladie ou à la suite d’un accident, même après avoir profité de votre repos médical, votre assurance prend le relai dans le remboursement de votre crédit immobilier. Vous aurez alors plus de temps pour penser à comment rebondir. Beaucoup songent à ouvrir un commerce et adopter un TPE adapté à leur activité.

Il peut s’agir de maux de dos et de la colonne vertébrale ou encore de troubles psychologiques. Vous continuez de percevoir vos indemnités si vous basculez à temps partiel parce que vous devez suivre un traitement. Vous déterminez vous-même comment vous souhaitez être pris en charge.

A lire :  Investir dans l’immobilier à Nantes grâce à la loi Pinel

Quand l’assurance emprunteur ne s’applique pas ? S’il s’est avéré que l’accident ou la cause du sinistre était intentionnelle de votre part. La couverture est également caduque lorsque le préjudice découle de guerres civiles, étrangères et d’autres événements dans les mêmes circonstances.

Si l’emprunteur se suicide après les 12 premiers mois suivant la souscription au contrat, ses proches ne toucheront pas d’indemnités. Par contre dans la première année, le montant de ces dernières ne dépasse généralement pas 120 000 euros.

assurance habitation

À qui s’adresse-t-elle ?

Si l’accident ou le décès de l’emprunteur survient au cours de la pratique de sport, amateur ou professionnel, d’une activité de loisirs et même en voyage à l’étranger ou dans le cadre de la vie quotidienne, celui-ci bénéficie tout de même de la couverture.

Cette offre n’est pas accessible à certaines catégories de personnes et en particulier aux membres actifs d’actes de terrorisme et d’attentats.

Les avantages de l’assurance emprunteur de la Caisse d’épargne ?

Cela vous rend service au quotidien, un peu comme posséder une montre connectée. Les conditions y sont souples. Certes dans l’établissement du contrat d’assurance, votre statut de salarié, votre profession et tous les autres détails concernant votre travail y sont marqués. Mais en cas de changement de poste ou de statut salarié, la couverture est maintenue. La Caisse d’épargne n’exige pas de l’emprunteur de le lui déclarer instantanément.

D’autres atouts à s’adresser à la Caisse d’épargne pour ce type de démarche : l’accompagnement personnalisé dont bénéficient les assurés avant même la signature du contrat et pendant toute la durée. Les conseillers vous fournissent toutes les informations nécessaires et vous orientent.  

A lire :  Investissement en SCPI : c’est rentable ? comment et combien investir ?

Laisser un commentaire

Portail Economie