Comment préparer son dossier de demande de prêt immobilier ?

En décembre 2019, le Haut Conseil de la Stabilité Financière (HCSF) a fait les recommandations suivantes : la durée d’un prêt immobilier ne doit pas dépasser 25 ans au maximum. De plus, le taux d’endettement du ou des emprunteurs ne doit pas dépasser les 33 % des revenus nets du ménage. Les incertitudes apportées par crise sanitaire liée au covid-19 rendent les banques encore plus hésitantes à l’octroi de prêts immobilier. Dans cet article, nous vous donnons quelques conseils pour préparer un bon dossier pour les banques. 

Quels sont les papiers à fournir pour une demande de prêt immobilier ?

Quand on fait appel à une banque ou à un organisme de crédit pour obtenir un prêt immobilier, il faut monter un dossier avec des pièces justificatives concernant divers aspects de votre situation :

  • Les justificatifs de l’État civil tels que la pièce d’identité ou le livret de famille de l’emprunteur ou des co-emprunteurs.
  • Les justificatifs de domicile tels que les quittances de loyer, le contrat de bail ou une facture de moins de 3 mois.
  • Les documents relatifs à la situation professionnelle, à savoir les bulletins de salaire, l’avis d’imposition ou encore l’attestation de l’employeur.
  • Les éléments relatifs à votre situation financière et notamment les relevés de comptes, les tableaux d’amortissement des prêts, le RIB.
  • Le dossier de projet immobilier avec le descriptif du bien, le compromis de vente ou encore le projet de réalisation de travaux.

Comment la banque évalue-t-elle ma capacité de crédit ?

Pour commencer, la banque va commencer par évaluer votre capacité d’endettement. Afin de savoir si l’ensemble de vos charges ne dépassent pas le tiers de vos revenus, soit 33 %. Pour cela, elle prendra en compte les revenus stables de l’emprunteur ou des co-emprunteurs. Les travailleurs non-salariés devront justifier de trois années d’exercice avec trois bilans d’activité. Ensuite, elle déduira les charges récurrentes, et notamment les échéances de prêts. Il faut savoir que les pensions alimentaires versées sont déduites directement des revenus et n’entrent pas dans les 33 % d’endettement. La règle du tiers est appliquée pour garder assez de reste à vivre afin d’éviter les situations de surendettement. Beaucoup de particulier se demandent comment s’y prendre pour mettre les chances de son côté ?

A lire :  Faire construire sa maison individuelle ou acheter dans l’ancien ?

Comment améliorer mon dossier ?

Pour qu’une banque vous suive plus facilement dans votre projet de crédit immobilier, il est nécessaire de veiller à ce que le dossier inspire confiance. Pour commencer, il faut avoir un apport personnel qui puisse couvrir au moins 10 % du prix de vente du bien. C’est ce qui couvrira les frais de notaires en cas de revente anticipée. Ensuite, si l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire, aucune banque n’accordera un prêt sans exiger de l’emprunteur ou des co-emprunteurs d’assurer le prêt immobilier. Pour ceux qui ont des prêts à la consommation en cours, il est important de faire une demande de rachat de crédit pour limiter son taux d’endettement. En effet, ce rachat aura pour effet de faire baisser vos mensualités. De même, si vous avez d’autres crédits immobiliers en cours, il peut être intéressant de demander une renégociation de crédit si la banque le pratique. Enfin, négocier avec le conseiller financier votre adhésion à différents produits proposés par l’organisme tels que les assurances de prêt ou les assurances auto et maison. 

Votre dossier offrira davantage de garanties recherchées par l’organisme de financement, et vous permettra d’obtenir un prêt.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!