Le marché de la trottinette électrique n’est pas rentable

Le marché de la trottinette est en plein boom. Les usagers utilisent ce petit gadget pour circuler plus rapidement en ville en évitant les embouteillages. Pratique certes, le coût de ce moyen de transport urbain est loin d’être à la portée de tous et sa durée de vie est trop courte pour amortir le prix. Des récentes études de Boston Consulting Group viennent confirmer cette réalité.

Trottinette électrique : un modèle économique peu fiable ?

marché de la trottinette électrique

BCG de Boston Consulting Group a publié jeudi dernier une étude rapportant que le modèle économique sur la trottinette électrique n’est pas avantageux. Si le nombre d’utilisateurs de ce nouveau gadget ne cesse de croître notamment dans les grandes villes comme Paris, les spécialistes en économie restent sceptiques quant à leur rentabilité. On lui reproche surtout sa durée de vie trop courte (3 mois). Pour les spécialistes, cette durée d’utilisation devrait être rallongée (4 mois) au minimum pour amortir son coût d’acquisition.

L’usage intensif dû notamment au système de location du deux-roues, les vols et les conduites agressives des usagers plombent également la rentabilité selon toujours les spécialistes. Ces quelques cas viennent raccourcir la durée d’utilisation d’une nouvelle trottinette.

Une troisième constatation a été faite par le BCG, celle-ci concerne les coûts liés aux « juicers ».  Les « juicers » sont des camions qui viennent toutes les nuits sillonner les rues pour récupérer, recharger, réparer les trottinettes électriques abandonnées par leur utilisateur. Les frais liés aux déplacements quotidiens de ces engins alourdissent donc la facture. Il devient aussi important pour le BCG de soulever la question sur la robustesse et l’autonomie de ces gadgets afin de mieux maîtriser les frais de maintenance et de réparation.

A lire :  Vous voulez vendre ? Voici de quoi vous aurez besoin

La trottinette ne fait pas l’unanimité

Trottinette électrique

150 000 trottinettes électriques circulent quotidiennement aujourd’hui à Paris. Ce chiffre devrait augmenter selon les estimations du BCG. Toutefois, les économistes constatent que ce nouveau moyen de mobilité urbain ne séduit pas pour autant les citadins.

Pour le moment, les habitants des grandes villes avec plus de 100 000 habitants sont convaincus d’adopter ce nouveau matériel. Ce manque d’utilisateurs actifs peut jouer en défaveur de la trottinette qui pourrait, selon les estimations, subir le même sort que les vélos en libre-service et disparaître sitôt de la circulation.

L’usage en masse n’aide pas l’économie

Les trottinettes électriques sont en libre-service dans la plupart des grandes villes. Ce phénomène est dû à deux raisons. D’un côté, le prix d’une trottinette électrique reste cher pour le portefeuille des utilisateurs. De deux, le coût de location pour une course est assez abordable, celui-ci est estimé à 3,50$ selon le BCG.

Le fait que les utilisateurs actifs n’achètent pas leur propre trottinette a des impacts considérables sur le marché de la trottinette électrique en général. Il faudra donc attendre que le prix de ce produit baisse pour que les usages puissent s’en procurer et faire fructifier par la même occasion le marché de la trottinette électrique.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!