AMF : 90% des clients de sociétés de trading en ligne sont perdants

L’avènement de l’internet a mis en place de nombreuses activités qui s’opèrent désormais en ligne, parmi lequel figure le trading. Il existe plusieurs plateformes de trading qui offrent la possibilité d’investir sur un produit financier, y compris le métal jaune. Récemment, l’AMF ou Autorité des Marchés Financiers a mené une enquête auprès de ces sociétés concernant la performance de leurs clients dont les résultats ont été publiés sur son site officiel le lundi 13 Octobre dernier dans la matinée. Selon le constat, les épargnants ne bénéficient guère avec cette opération.

Le trading, un investissement risqué pour les non-initiés

amf

Les chiffres révèlent que 13.224 particuliers ont perdu pas moins de 175 millions d’euros en investissant sur des sites de trading entre 2009 et 2012, soit, 90% des clients. En moyenne, la perte s’élève à 10.900 euros par sujet.

Par conséquent, la plupart d’entre eux envoient leur plainte auprès du gendarme de la Bourse qui se dit « particulièrement alarmée » par la situation. Les sites de trading proposent généralement de spéculer sur des produits dérivés à haut risque sur tous types de marché, à savoir, les changes sur Forex et les CFD (en savoir plus).

Par ailleurs, les plus gros investisseurs sont les plus touchés ainsi que ceux qui persistent dans la durée. Selon l’AMF, ces traders manquent en effet d’apprentissage.

Une campagne de sensibilisation qui va en choquer plus d’un

multimedia

 

Les investisseurs et particuliers à trader l’or sont également victimes de dépouillement étant donné que l’or est l’un des actifs boursiers les plus tradés en ligne. Or, les plateformes qui ont fait l’objet de l’enquête sont toutes jugées légales à opérer en France. Les enjeux sont de taille, car ces modes de trading semblent inadaptés à la grande majorité des investisseurs particuliers.

A lire :  Investissement dans un fonds de commerce : ce qu'il faut éviter

Face à la situation, l’AMF a l’intention de lancer une campagne de sensibilisation face à ces produits avec le slogan « Le risque est au bout du clic ». Une expression tout à fait appropriée à l’acte de trader qui s’effectue en ligne, par le biais d’un clic. L’Autorité a déjà établi une liste noire des sites auxquelles il ne faudrait surtout pas accorder sa confiance. Pour connaitre ceux qui se trouve sur la liste, il suffit de suivre les mises en gardes sur l’AMF . En effet, leur base de données est régulièrement mis a jour.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!