Comment trouver une assurance de prêt sans surprime quand on exerce un métier à risque ?

💸 Peut-on trader les actions sans frais ? 🤔

La réponse est... OUI ! Avec eToro, on ne paye aucun frais de transaction sur l'achat et la vente d'actions (du monde entier). Le trading d'actions n'a jamais été aussi simple et ouvert à tous. L'inscription est rapide et gratuite.

Je veux en savoir plus

Désormais, souscrire une mutuelle emprunteur devient indispensable pour la demande d’un crédit immobilier. Le souci, c’est que pour les personnes qui exercent des métiers à risques, cela peut s’avérer difficile. En effet, trouver des contrats convenables et même des assurances qui offrent de meilleures garanties risque de prendre du temps. Heureusement, sur Internet, avec les comparateurs, les clients ont plus de chances de repérer des formules qui correspondent à leur situation.

Choisir une assurance qui propose un tarif adapté à sa situation

En tant qu’emprunteur qui exerce un métier à risque, peu d’assurances vous acceptent. Mais en vous renseignant bien, vous pourrez en trouver. Retenez aussi que les mutuelles qui proposent des solutions dans ces situations vous demandent de remplir un questionnaire. Avec ce dernier, elles analysent en détail le risque à prendre avec votre travail.

Cette phase semble essentielle, car en évaluant votre cas et les risques que la compagnie va prendre en vous acceptant, c’est plus facile pour elle de déterminer le coût de votre contrat. Le questionnaire appartient à vos dossiers indispensables.

Ne vous précipitez surtout pas lorsque vous choisissez une assurance de prêt moins chère pour les emprunteurs exerçant un métier à risques. Prenez le temps de comparer les propositions de plusieurs mutuelles et de savoir les métiers inclus dans cette catégorie. Pour cela, utilisez un comparateur en ligne, c’est gratuit et vous ne perdrez pas du temps à vous déplacer d’une compagnie à une autre.

Sélectionner une assurance qui N’applique PAS de surprime

Optez toujours pour une assurance qui n’applique pas une surprime. Presque toutes les compagnies existantes sur le marché en garantissent déjà, surtout pour les métiers à risque. En réalité, certains travaux comportent des risques bien plus élevés que d’autres. Les surprimes ont été dans ce cas inventées afin de se prémunir contre ces risques. Notez cependant que la surprime n’est pas souvent mentionnée dans la tarification donnée par l’assureur au début. Ce dernier la définit selon ses critères.

A lire :  Etats-Unis, un important mouvement de marché sur l’argent métal

assurance

Savoir les limites imposées par l’assurance

Si vous travaillez dans le bâtiment, dans la police ou dans l’aviation par exemple, vous appartenez à cette catégorie. Mais connaissez tout de même les limites imposées par les compagnies d’assurance de votre choix. Certains métiers ne sont pas en effet couverts par la majorité des mutuelles. Ce sont surtout les professions qui imposent l’usage d’armes à feu, les postes qui concernent le transport ou les travaux qui impliquent le maniement de produits dangereux. Si vous en faites partie, le mieux, c’est de sélectionner un contrat bien spécifique ou demander à votre employeur de vous orienter.

Se renseigner sur les possibilités de rupture de contrat

Il arrive qu’après quelques mois d’inscription, vous ne soyez pas satisfait des garanties ou encore des services de l’assurance. Avant de signer un contrat, renseignez-vous donc sur ce que vous pourriez faire en cas de non-satisfaction.

Tout comme lors d’un divorce, la solution à l’amiable offre plusieurs avantages. Dans ce genre de situation, essayer de négocier est également requis. Si les deux parties ne trouvent pas d’entente, il devient en ce moment possible de résilier avec la loi Hamon ou la loi Sapin 2.

Laisser un commentaire

Portail Economie