Accueil » Entreprise

Quelles aides pour un auto entrepreneur ?

Le statut d’auto entrepreneur est attractif au vu de ses nombreux avantages : dispense de constitution d’un capital, simplicité des démarches de création, simplification de la tenue de la comptabilité ainsi que des aides dont l’entrepreneur peut bénéficier. Mais ces différents avantages n’empêchent pas les créateurs de parfois faire face à des difficultés notamment en ce qui concerne l’obtention des fonds de départ pour démarrer l’activité. Fort heureusement, il existe des aides auxquelles vous pouvez prétendre en tant qu’auto entrepreneur afin de vous faciliter la tâche. En voici une liste non exhaustive !

L’ACRE ou l’Aide aux Créateurs ou Repreneurs d’Entreprise

L’ACRE est une aide qui revêt la forme d’une exonération partielle des charges sociales dont peut bénéficier le créateur ou le repreneur d’entreprise. Également appelée « exonération de début d’activité », cette aide est valable pour tous les statuts juridiques, dont l’auto entreprise, depuis le début de l’année 2019.

Il s’agit d’un dispositif de 3 ans durant lesquels vous pourrez bénéficier d’exonérations progressives décroissantes sur vos charges. Les réductions vont donc s’appliquer progressivement et plus précisément jusqu’à 75 % d’exonération au terme de la fin du 3e trimestre suivant le démarrage de l’activité, puis 50 % les 4 semestres suivants et enfin, 25 % pour les 4 derniers semestres. Vous ne serez donc soumis au taux de cotisation qui s’applique habituellement aux autos entrepreneurs que 4 ans après la création de votre auto entreprise.

aides pour auto entrepreneur

Conditions d’éligibilité

Une seule condition est requise pour pouvoir bénéficier de l’ACRE : vous devez justifier d’un revenu annuel inférieur à 40 524 euros après abattement. Depuis le 1er janvier 2019, l’ACRE est automatiquement accordée à tout entrepreneur qui a effectué les démarches de création de sa micro entreprise.

Le NACRE ou Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise

Le NACRE est un dispositif étatique qui a été mis en place depuis l’année 2009 par le Ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi, et qui se présente sous la forme d’un accompagnement de 3 ans afin de vous assister dans la création, le montage et le développement ainsi que la reprise d’entreprise.

L’accompagnement s’effectuera de manière périodique. Dans un premier temps, vous bénéficierez d’un accompagnement de 4 mois pour démarrer votre activité, puis, un second encadrement de 4 mois vous sera ensuite accordé pour vous atteler au volet financier. Enfin, vous bénéficierez d’un suivi durant 3 ans pour assurer le développement de votre entreprise.

Le NACRE vous permet également de profiter d’un prêt à taux zéro dont le montant sera compris entre 1000 et 8000 euros. Il devra ensuite être remboursé dans les 5 ans qui suivent la mise à disposition de la somme. Dans ce cadre, vous serez dans l’obligation de cumuler le NACRE avec un autre emprunt bancaire d’un montant et d’une durée semblables à ceux du prêt à taux zéro.

Conditions d’éligibilité

Le NACRE fait partie des aides pour développer une auto entreprise qui s’adressent aux jeunes compris entre 18 et 25 ans. Par contre, vous ne devez toucher aucune indemnisation de chômage, car celle-ci n’est pas cumulable avec l’aide.

Le FGIF ou Fond de Garantie à l’Initiative des Femmes

Le FGIF est une aide publique mise en place par l’association France Active et qui permet aux porteuses de projet d’obtenir plus facilement des crédits bancaires destinés à créer, reprendre ou développer une entreprise.

Elle comprend une somme destinée à servir de fonds de roulement ou à financer les investissements relatifs à la création d’une entreprise, et une couverture de 80 % du prêt bancaire. Notez que le montant du prêt ne doit pas dépasser les 50 000 euros.

Qui peut profiter du FGIF ?

Ce fonds de garantie est spécialement réservé aux femmes entrepreneures. Son but est de permettre aux femmes qui n’ont pas d’emploi et en situation précaire de pouvoir lever assez de fonds pour monter leur propre entreprise.

aides pour auto entrepreneur

L’AGEFIPH ou Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées

L’AGEFIPH est une aide qui prend 3 formes : une subvention financière de 6000 euros destinées au démarrage de votre activité, un accompagnement et un suivi dans la mise en œuvre du projet par un expert dans le domaine. Elle inclut également une assurance santé, une prévoyance et une assurance qui couvre les multiples risques.

Cette dernière vous permet d’ailleurs de bénéficier du remboursement intégral de votre subvention dans l’éventualité où votre entreprise ferait l’objet d’une cession.

Qui peut en bénéficier ?

L’AGEFIPH est réservée uniquement aux personnes handicapées qui ont un projet de création ou de reprise d’entreprise.

L’ARCE ou l’Aide à la Reprise ou la Création d’Entreprises

L’ARCE est une aide financière qui émane de Pôle emploi. Elle est octroyée sous la forme d’une somme qui représente 45 % du montant des droits à l’ARE (allocation de retour à l’emploi) restant pendant la création de l’entreprise. Le paiement de l’aide se fait en 2 échéances : au moment du démarrage de l’activité une fois que les différés pour congés payés, délais d’attente et autres ont été réglés, et dans les 6 mois qui suivent ce premier versement.

L’avantage de l’ARCE est qu’elle permet de percevoir de l’argent rapidement pour pouvoir démarrer l’activité. Toutefois, retenez que lorsque vous en bénéficiez, vous ne pourrez plus recevoir les allocations mensuelles prévues par l’ARE.

Qui peut profiter de l’ARCE ?

L’ARCE est une aide qui peut être demandée par les autos entrepreneurs porteurs d’un projet de création d’entreprise, et demandeurs d’emploi.

Les allocations

Vos allocations peuvent constituer une aide efficace pour la création de votre entreprise, toutefois, la perception de ces dernières dépend votre situation. En effet, si vous ne bénéficiez pas ou plus de vos reliquats de droit au chômage, vous ne pourrez bénéficier d’allocations que si votre projet de création ou de reprise est un succès.

Par contre, si vous êtes un auto entrepreneur qui crée sa micro entreprise tout en étant demandeur d’emploi ou en reprise de travail salarié, vous pouvez continuer à percevoir partiellement vos allocations.

Ne restez pas seul pour lancer votre auto entreprise : des aides existent et peuvent vous permettre d’envisager un démarrage plus serein de votre activité !

Mots-clés

Laisser un commentaire

A propos de l'auteur

La RédactionCet article a été posté par le webmaster le 5 novembre 2019 à 11 h 18 dans la catégorie Entreprise.

Derniers commentaires

  • Ludivine : S'il est tout à fait logique que les banques en ligne affic...
  • Erika : Ah mais je ne savais pas pour Danone et Michel et Augustin !...
  • Vaor : Et pourquoi 24 carats représente l'or pur ? Parce que il fa...
  • Gabriel : Réaliser la rénovation d'une maison est un grand projet. i...
  • David : Bonjour. J'ai des étagères et le plan de travail en ino...
  • Camille : Dans le cas ou on commence à avoir des difficultés dû à ...
  • tata : les fans de cuisine vont enfin pouvoir concilier ventre et p...
Achetez de l'or et de l'argent avec Goldbroker