Créer une micro-entreprise en 2022 : toujours une bonne idée ?

La plupart des entrepreneurs souhaitant lancer un nouveau projet créent une micro-entreprise (auto-entreprise) en raison de la simplicité des démarches administratives et des avantages liés au régime fiscal. Idéale pour l’exercice des activités commerciales, artisanales et libérales, cette forme de société vous fait bénéficier d’un allègement des obligations sociales et comptables. En 2022, des mesures ont été mises en place par le pouvoir public dans le but d’inciter les porteurs de projets à formaliser leur profession. Découvrez s’il est toujours avantageux de créer une micro-entreprise cette année.

L’essor de la micro-entreprise

Selon les données collectées, analysées et diffusées par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), le nombre de créations de sociétés en France est en hausse depuis quelques années. En 2021 par exemple, 995 900 formalisations d’entreprises ont été enregistrées, ce qui correspond à une augmentation de 17 % par rapport aux données relevées en 2020 (147 700 de moins). Il s’agit également d’une croissance de près de 80 % comparativement aux statistiques de la période allant de 2010 à 2017. Cet essor sans précédent s’explique par les immatriculations des entreprises individuelles sous le régime de la micro-entreprise, aussi appelée auto-entreprise. Bien que la hausse des créations de sociétés concerne tous les domaines, les secteurs d’activités qui y contribuent principalement sont les suivants :

  • les transports et l’entreposage (plus de 25 100 immatriculations en un an, soit un taux d’environ 25 %),
  • les activités spécialisées, scientifiques et techniques (en moyenne 24 000 créations en un an, soit un ratio de 17 %),
  • les autres services aux ménages (près de 22 600 formalisations en un an, soit une proportion de 42 %).

Des proportions similaires s’enregistrent en 2022, une année au cours de laquelle l’État accorde une importance particulière à la promotion de l’entrepreneuriat. Vous pouvez ainsi décider de créer une micro-entreprise et bénéficier des aides liées à la fiscalité et aux formalités administratives que donne ce statut. Concrètement, vous êtes exonéré de la TVA tout en étant soumis à des obligations comptables et sociales simplifiées. Avant de profiter des avantages du statut d’auto-entrepreneur, vous devez néanmoins respecter la procédure d’enregistrement en vigueur (déclaration, domiciliation, immatriculation, etc.) et fournir certains justificatifs (pièce d’identité, déclaration de non-condamnation, etc.).

Pourquoi les micro-entreprises sont-elles si populaires ?

La popularité du régime de la micro-entreprise s’explique par ses nombreux avantages. Il s’agit en effet d’une forme juridique accessible à toute personne physique, quel que soit son domaine d’activité (commerce, artisanat, services à domicile, profession libérale, etc.). Les démarches liées à la création de votre société sont entièrement dématérialisées, ce qui vous permet de vous enregistrer dans un court délai. Il vous suffit de vous connecter sur la plateforme « Guichet-Entreprises », de remplir un formulaire de déclaration et de fournir les pièces requises (justificatif d’identité et de domicile, attestation sur l’honneur de non-condamnation, etc.).

A lire :  Magnificia Investissement : La pause numérique s'impose

De plus, en tant qu’auto-entrepreneur, vous n’avez pas l’obligation de rédiger des statuts, de constituer un capital social ou de convoquer une assemblée générale lorsque vous prenez des décisions liées à votre entreprise. Vous bénéficiez également du régime micro-fiscal donnant droit à un abattement forfaitaire de 71 % si vous effectuez des opérations d’achat-revente ou de fourniture de logement. Ce taux de réduction est de 50 % dans le cas où vous proposez des prestations de services et de 34 % si vous exercez une activité libérale.

création micro-entreprise en 2022

Grâce au statut de micro-entrepreneur, vous avez la possibilité d’effectuer un versement unique incluant l’impôt sur le revenu et les charges sociales obligatoires. Vous êtes également exonéré de la TVA, tant que votre chiffre d’affaires ne dépasse pas un seuil fixé annuellement par l’administration fiscale. En 2022, la limite de revenu à respecter est de 85 800 euros pour les activités commerciales et de 34 400 euros pour les fonctions libérales.

L’auto-entrepreneur est par ailleurs dispensé des obligations comptables lourdes. Vous n’avez qu’à tenir un registre des achats ou un livre des recettes au lieu de présenter un bilan annuel. De plus, votre statut vous rend éligible à certaines subventions telles que l’ACRE (aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise). Cette prise en charge vous exonère des cotisations sociales durant la première année d’exercice de votre profession.

Pourquoi est-ce le bon moment pour créer une micro-entreprise ?

L’année 2022 est sans doute le moment idéal pour créer une micro-entreprise, puisque le gouvernement a adopté de nombreuses réformes visant à simplifier les démarches administratives des auto-entrepreneurs. Dès votre premier jour d’activité, vous obtenez ainsi de la part de l’URSSAF une attestation de vigilance provisoire vous permettant de faire valoir vos droits sociaux. Cette année marque également la fin du régime de l’EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée) qui est jugé obsolète. Le statut d’auto-entrepreneur protège désormais votre patrimoine personnel en cas de difficultés financières.

Par ailleurs, la loi des finances de la sécurité sociale de 2022 améliore l’accès aux indemnités journalières en cas de maternité ou d’arrêt maladie. Vous pouvez prétendre à cette prime si vous lancez votre activité indépendante au détriment d’une profession salariée antérieure. La durée des congés de paternité passe également de 11 à 25 jours ou de 18 à 32 jours en cas d’adoption multiple ou de naissance. De plus, en tant qu’auto-entrepreneur, vous avez aisément accès à l’Allocation des Travailleurs Indépendants (ATI).

A lire :  La place de l'hygiène en entreprise

Si 2022 est considérée comme l’année idéale pour créer une micro-entreprise, c’est en raison des mesures prises par l’administration fiscale. Les règles de la TVA sont dorénavant simplifiées et modernisées de sorte à s’accorder avec la législation européenne. Lors de l’importation des biens, vous devez ainsi liquider systématiquement la TVA sans effectuer une déclaration en douane. En plus de cette opération, vous devez fournir un état récapitulatif fiscal afin de fournir aux autorités douanières des informations sur vos transactions de marchandises au sein de l’Union européenne. La revalorisation du barème de l’impôt sur le revenu (IR), l’augmentation du montant de crédit d’impôt ainsi que l’aide pour l’embauche d’alternants sont autant d’avantages dont vous bénéficiez en créant une micro-entreprise en 2022.

Devenir micro-entrepreneur en 2022

Comment assurer le succès de votre micro-entreprise ?

Pour assurer le succès de votre micro-entreprise, conformez-vous avant tout aux textes de loi régissant votre activité. Respectez donc les plafonds de chiffre d’affaires (CA), les obligations comptables (tenue d’un registre des recettes et des achats) ainsi que les cotisations sociales auxquelles vous êtes soumis. De plus, que vous exerciez une activité commerciale, artisanale ou libérale, mettez en œuvre des actions visant à fidéliser votre clientèle. À cet effet, réalisez une étude de marché, déterminez les besoins des consommateurs et proposez-leur des services avantageux. Ne manquez pas d’utiliser les canaux de communication adéquats (site vitrine, enseigne, logo, slogan accrocheur, etc.) afin d’atteindre votre cible et d’accroître votre visibilité.

Ressources pour les entrepreneurs débutants

De nombreux entrepreneurs débutants ne parviennent pas à lancer leur activité en raison de certaines difficultés. L’une d’entre elles est le choix d’une idée d’entreprise qui n’est pourtant que la résultante d’un savoir-faire, d’une passion ou d’une expérience professionnelle. Pour réussir votre projet de création de micro-entreprise, nous vous conseillons d’analyser les tendances du marché et de choisir un domaine réglementé dans lequel vous pouvez exceller. Renseignez-vous également sur la rentabilité, les licences ou brevets nécessaires pour exercer, les logiciels de gestion à utiliser, le nombre d’employés à recruter ainsi que la stratégie de marketing à mettre en place.

Vous devez par ailleurs trouver des financements pour démarrer convenablement votre activité. Notez qu’en tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes éligible à certaines aides telles que l’ARCE (Aide à la reprise ou à la création d’entreprise), l’ARE (Aide de retour à l’emploi) ainsi qu’à l’ACRE (Aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise).

Laisser un commentaire

Portail Economie