Accueil » Blog

Nouvel accord sur l’ALENA entre les États-Unis et le Canada

Le Canada et les États-Unis ont convenu d’un nouvel accord de libre-échange nord-américain. Il s’agit de la conclusion d’une négociation acrimonieuse de 13 mois qui avait entravé l’économie canadienne et nuit aux relations entre les deux pays.

Le Canada a accepté de signer un accord commercial entre les États-Unis et le Mexique, en réorganisant l’Accord de libre-échange nord-américain conclu entre les trois pays après plus d’un an de négociations tortueuses.

Accord États-Unis — Mexique — Canada

accords ALENA

Les gouvernements américain et canadien ont convenu d’un accord qui permettrait aux agriculteurs américains d’avoir un meilleur accès au marché canadien des produits laitiers et de répondre aux préoccupations concernant les tarifs douaniers américains potentiels, ont déclaré des responsables des deux pays.

L’accord avec le Canada et le Mexique, deux des principaux partenaires commerciaux des États-Unis, remplit l’engagement de campagne du président Donald Trump de renégocier l’ALENA et évite que le Canada ne soit exclu si les négociations venaient à échouer. Le nouvel accord porte un nouveau nom : l’accord États-Unis — Mexique — Canada.

« Cela renforcera la classe moyenne et créera du bien, des emplois bien rémunérés et de nouvelles opportunités pour près de la moitié des personnes qui habitent en Amérique du Nord », a déclaré le représentant du commerce américain Robert Lighthizer et la ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland dans une déclaration commune.

Un contrat de 25 ans

un contrat de 25 ans

Trump a loué l’accord au début lundi en tant que « grande affaire » pour les trois pays, qui élargirait les marchés pour les agriculteurs et les fabricants américains. Pourtant certains experts se sont demandés si les changements apportés à l’ALENA valaient la peine d’être mis sur les relations avec le Canada par les menaces de Trump et ses limites pendant les négociations.

Les négociateurs des trois pays ont passé tout le week-end à travailler par téléphone, espérant garder le contrat de près de 25 ans en vie.

Plus tôt dans la soirée, Trump a été informé des négociations presque finalisées par le conseiller de Lighthizer et de la Maison Blanche, Jared Kushner. L’administration Trump prévoit d’envoyer le nouveau contrat au Congrès, à partir de la 60e période de révision avant que Trump puisse le signer. Le Congrès peut suggérer des changements pendant cette période.

En prévision des discussions du week-end, plusieurs législateurs avaient averti qu’ils ne soutiendraient pas un accord sans le Canada. « Ce serait une erreur monumentale de le faire sans le Canada », a déclaré le sénateur américain Ron Wyden, de l’Oregon. Le haut démocrate du comité sénatorial qui supervise le commerce a déclaré vendredi, avant que le texte ne soit livré. « Il s’agit essentiellement de renoncer à l’ALENA ».

Nouvel accord commercial

accord commercial

L’administration Trump s’était employée à signer un nouvel accord commercial dont le texte devait être soumis avant ce mois d’octobre, avant que le président mexicain Enrique Peña Nieto ne quitte ses fonctions le 1er décembre.

Cela fait plus d’un an maintenant que les négociateurs des trois pays ont commencé à discuter de la mise à jour de l’ALENA. Trump avait fait campagne en renégociant ou en déchirant le pacte commercial, l’appelant « le pire accord pourrait être jamais signé ».

En août, les États-Unis et le Mexique ont réglé un problème concernant la fabrication automobile, mais plusieurs points de désaccord avec le Canada ont persisté.

Trump voulait que le Canada ouvre son marché laitier aux agriculteurs américains et le Canada voulait préserver un mécanisme de règlement des différends.

Selon un responsable canadien connaissant les négociations, ces objectifs ont été atteints dans l’accord conclu dimanche soir.

L’accès au marché canadien des produits laitiers reflétera de près ce qui a été accordé dans le cadre des accords récemment négociés entre le Canada et l’Union européenne et un accord distinct avec les pays du Pacifique, a déclaré le responsable canadien.

Le Canada et le Mexique sont les deux principaux marchés d’exportation des États-Unis. Un accord qui en exclurait une pourrait causer le chaos aux entreprises qui dépendent du commerce entre les pays.

La Chambre de commerce des États-Unis a déclaré qu’il serait « inacceptable de délaisser le Canada, notre plus grand marché d’exportation au monde ». Rappelons que les véhicules, les machines et les produits agricoles constituent la majeure partie des biens échangés entre les pays.

Dernière MAJ : le 8 octobre 2018

Laisser un commentaire

A propos de l'auteur

La RédactionCet article a été posté par la Rédaction le 30 septembre 2018 à 9 h 54 dans la catégorie Blog.

Derniers commentaires

  • Ludivine : S'il est tout à fait logique que les banques en ligne affichent des coûts plus avantageux que les banques tr...
  • Erika : Ah mais je ne savais pas pour Danone et Michel et Augustin !! Marque bonne mais très cher par ailleurs......
  • Vaor : Et pourquoi 24 carats représente l'or pur ? Parce que il fallait 24 graines de caroubier pour obtenir le poid...
  • Gabriel : Réaliser la rénovation d'une maison est un grand projet. il est normal de se soucier de la qualité des inst...
  • David : Bonjour. J'ai des étagères et le plan de travail en inox pour un restaurant. Si ça intéresse quelqu'un ...
  • Camille : Dans le cas ou on commence à avoir des difficultés dû à la fatigue pour monter les escaliers, l'installati...
  • tata : les fans de cuisine vont enfin pouvoir concilier ventre et portefeuille remplis...
  • demeter : la ferraille des 2 navire mainteresse apeler moi au 0668553558 merci...
  • TRAUFLER : bonjour, j'ai 3kg de bronze à vendre (lettres et crucifix de tombes) est-ce-que vous achetez ce type de mé...
  • Gouteux : Bonjour je vends de la fonte. Ça intéresse quelqu' un ?...
  • elisabeth HEINTZ : bonjour j'ai un lustre en cuivre des années 1950 je voudrais vendre au prix du kg mais ou dois je aller p...
  • Laurence : Effectivement c'est une formation porteuse. Je mets des ressources en ligne gratuitement sur un petit site po...
Achetez de l'or et de l'argent avec Goldbroker