Créer un restaurant, 10 conseils pour durer

Être son propre patron, défendre sa vision de la gastronomie, créer du lien avec ses clients… : les raisons qui peuvent pousser à ouvrir un restaurant sont nombreuses, et beaucoup rêvent de se lancer dans l’aventure. Vous êtes tout feu tout flamme ? Avant de foncer, mettez-vous en tête quelques règles d’or pour éviter de faire un feu de paille…

1. Cassez votre tirelire

Eh oui, c’est triste à dire, mais créer un restaurant n’est pas à la portée de tous. Ne vous engagez pas avant d’être sûr que votre projet tient la route. Il faut tabler sur environ 100 000 euros pour ouvrir son établissement. Vous aurez donc besoin d’un apport personnel puis sans doute d’un prêt en banque. Pensez également aux aides à la création d’entreprise et aux plateformes de crowdfunding. Et pour convaincre tout ce beau monde, il vous faudra… un business plan !

2. Montez un business plan en béton

Tout projet de business doit avoir son business plan, un dossier qui prouve que votre affaire a toutes les chances de réussir. C’est lui qui convaincra vos investisseurs de vous suivre dans ce projet viable. Vous y incluerez :

  • les protagonistes du projet : votre parcours et vos motivations et ceux de vos éventuels associés ;
  • le projet en lui-même : c’est là qu’apparaîtra votre étude de marché, dans laquelle vous identifiez la concurrence, la clientèle cible et ses moyens, ce qui fait l’originalité de votre concept. Il vous faudra également inclure des informations sur l’emplacement et votre plan d’action ;
  • les statuts économiques et juridiques de l’entreprise et de ses gérants, le plan de financement et le budget nécessaire
  • une étude de faisabilité économique

3. Trouvez le lieu qui fait la différence

Un point crucial et intimement lié à votre concept : si vous souhaitez travailler uniquement le midi, choisissez un quartier d’affaires ou une zone industrielle, en revanche si vous visez les branchés et les fêtards, il vous faudra dégoter un local dans un quartier animé le soir. L’espace disponible, intérieur et extérieur, doit être adapté – pensez au nombre de tables qu’il pourra contenir en maintenant assez de place pour le passage des clients et serveurs, aux équipements nécessaires dans votre cuisine (voir le point 5). Promenez-vous dans les environs à différentes heures de la journée pour vous faire une idée du passage, de la concurrence… Votre loyer ne devra pas dépasser 10 % de vos ventes et les zones inondables/à risque ne sont pas recommandées.

A lire :  Burger King ouvrira à la Gare St Lazare

4. Devenez un as de la paperasse

Pas facile de s’y retrouver dans la montagne de démarches nécessaires ! Le mieux est de vous tourner vers votre chambre de commerce et d’industrie, où l’on saura vous conseiller quant à la licence de débit de boissons (pour le service de boissons alcoolisées), aux normes de sécurité et d’hygiène, aux obligations légales d’affichage, aux formations obligatoires ou encore au permis d’exploitation.

5. Équipez votre cuisine à la hauteur de vos ambitions

cuisine-restaurant

Hygiène, sécurité, efficacité, ergonomie sont autant de paramètres clés auxquels vous devrez réfléchir. Il vous faudra bien entendu une bonne batterie de cuisine et des espaces séparés pour la préparation, la cuisson, le maintien au chaud, le froid/stockage et le lavage. Privilégiez l’inox, résistant et facilement lavable. Ne cédez pas à la tentation d’acheter au rabais : du matériel et des équipements froids de qualité, neuf et adapté à un usage intensif et professionnel évite les accidents, pannes et mauvaises surprises. La plupart des cuisinistes professionnels offrent un service personnalisé pour vous aider à équiper au mieux votre cuisine en fonction de son agencement et de vos besoins.

6. Créez-vous une identité

La réputation et le succès de votre restaurant ne tiendront pas seulement à ce que vous y servirez : son ambiance, son style, son originalité seront ce qui attirera la clientèle en premier lieu et ce qui lui donnera envie de revenir. Donnez une identité visuelle à votre établissement, en rapport avec sa carte et/ou son emplacement, et continuez-la dans vos logo, menu, page Internet, musique… Demandez-vous encore une fois qui est votre clientèle cible et qui sont vos concurrents, et faites en sorte que le style de votre établissement attire les premiers et vous démarque des derniers.

A lire :  La prise murale hdmi : la prise qu’il vous manquait !

7. Misez sur une carte de qualité

Inversement, du style sans qualité gastronomique ne vous mènera pas loin. Comme il est impossible de faire une cuisine de qualité sans des produits de qualité, évitez les raccourcis et l’avarice : l’expérience et les commentaires de vos clients s’en ressentiraient. Le meilleur moyen d’obtenir de bons produits ? Trouver des fournisseurs de confiance avec qui vous pourrez travailler sur le long terme.

8. Entourez-vous d’une équipe en or

Vous ne pourrez jamais être au four et au moulin tout seul, il vous faut donc, en cuisine et en salle, une équipe efficace, de confiance et motivée. Mettez en place des procédés clairs que votre équipe pourra suivre facilement, assurez-vous que chacun comprend et s’épanouit dans son rôle, mais également que chacun a à cœur la réussite de l’entreprise, d’un point de vue financier mais aussi de sa réputation auprès de la clientèle.

9. Communiquez !

Aujourd’hui, le marketing est une étape incontournable. Si vous ne voulez pas faire appel à des sociétés extérieures ou créer un poste dédié dans votre équipe, alors préparez-vous à gérer vous-même site Internet et/ou page Facebook, newsletters, page Instagram, publicités dans les journaux locaux, prospectus, relations avec la presse et les blogueurs. Soyez sur Google Maps et mettez au minimum vos horaires d’ouverture, votre adresse et un exemple de votre carte sur Internet.

10. Servez-vous des outils numériques

C’est un peu la continuité du point évoqué précédemment : vos clients sont connectés, et plus vous le serez, plus vous leur faciliterez la vie, plus votre restaurant aura des chances de marcher. Les newsletters, coupons de réduction, offres spéciales sont un peu le b.a.-ba ; si vous voulez pousser plus loin, dotez-vous d’une plateforme de réservation en ligne qui fera aussi gagner du temps à votre équipe. Autre bonne idée : un système de recueil d’avis sur votre site, plus fiable que les plateformes sur lesquelles chacun, client ou pas, peut faire la pluie et le beau temps. Prêt à vous lancer ?

 

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!