Comment utiliser la communication visuelle et quels procédés utiliser ?

La communication visuelle est partout présente, dans les rues, sur les bâtiments, sur internet, dans les magasins, les transports en commun, sur des présentoirs… Bref elle est partout puisque chaque entreprise cherche à être visible, remarquée et appréciée des consommateurs. C’est un métier à part entière qui réclame un savoir faire certain et qui fait appel à différents procédés, notamment au marquage industriel…

Comprendre l’intérêt de la communication visuelle

Définition

L’objectif de la communication visuelle est finalement très simple : il consiste à véhiculer une information, un message, à transmettre une émotion, à inspirer un changement… Pour parvenir à cet effet, il faut cependant réaliser un certain travail en amont.

Quelles stratégies choisir ?

Une fois que le message est clairement défini, il faut s’intéresser aux différents éléments à disposition pour un impact satisfaisant. On va alors travailler sur :

  • la police des textes
  • les couleurs
  • les icônes
  • les formes
  • les photos et/ou images
  • la mise en forme de l’ensemble

Tous ces éléments doivent être pris en compte afin de présenter au public un message visuel harmonieux, cohérent et impactant.

Quels sont les supports à disposition pour une communication visuelle réussie ?

Il existe différents supports pour transmettre le message de l’entreprise…

Internet

Internet est aujourd’hui le lieu où la communication visuelle est très active. Les bannières publicitaires, les mini vidéos, les mails, les infographies… Les budgets des entreprises utilisés pour communiquer sur internet sont désormais supérieurs à ceux débloqués à la télévision. L’infographie est donc le métier indispensable pour transmettre efficacement le message désiré.

Les cartes et lettres

La carte de visite, de remerciement, la tête de lettre sont des supports à part entière de communication visuelle. Ils véhiculent un logo, un slogan…

A lire :  4 qualités requises dans les emplois commerciaux

Les salons

La présence d’une entreprise dans un salon à la thématique similaire à son activité est perçue comme un événement important. A ce titre elle doit s’impliquer dans la réalisation d’un stand qui la met en valeur. Cette communication visuelle passe donc par la création de panneaux, de banderoles, etc.

Les affiches

On en perçoit chaque jour plusieurs centaines, voire plusieurs milliers. On ne prêt même plus attention à la grande majorité tellement les affiches font partie de notre quotidien. Sauf quelques unes, celles qui font l’objet d’un minutieux travail de recherche pour interpeller le passant dans la rue, dans le métro, dans le bus…

Les flyers

S la majorité des flyers, dépliants et brochures finissent à la poubelle, c’est encore le rôle de l’agence de communication de rendre attractif le document.

Les emballages

Dans un rayon d’un magasin, comment attirer l’oeil du prospect pour qu’il s’intéresse au produit de l’entreprise plutôt qu’à celui du concurrent ? En utilisant la communication visuelle réussie et surtout convaincante.

L’intérêt du marquage industriel

A l’origine et comme son nom l’indique, le marquage industriel était destiné (il l’est encore) uniquement à rendre un produit traçable. Le code barre par exemple est en quelque sorte la carte d’identité du produit qui est affichée sur l’emballage. Désormais le marketing est passé par là et le marquage industriel est devenu indispensable pour une communication visuelle réussie. Le terme “marquage industriel” reste cependant vague puisqu’il comprend plusieurs techniques :

Le marquage par laser

Le marquage laser est très précis et offre une palette importante de résultats. On peut régler la machine pour de la gravure, de la brûlure ou de l’oxydation sur de nombreux supports tels que le métal, le polymère, l’élastomère, la céramique, le composite, le carton, le bois. Cette technique est largement usitée par les industriels pour répondre aux besoins de la communication visuelle.

A lire :  Le marché des franchisés au Québec

Le marquage par jet d’encre

En projetant des gouttes d’encre de différentes couleurs, la machine parvient à former des formes qui constituent ensemble des lettres, un logo ou toute information nécessaire sur un emballage, une affiche, etc… Il n’y a donc pas de pression sur la surface du support à marquer. Cette technique est certainement la plus employée aujourd’hui, notamment pour la fabrication d’affiches de tuos formats.

Le marquage par frappe

Cette technique convient parfaitement pour les matières dures mais transformables, telles que l’acier, l’inox, le bois, le cuir, le plastique. Il s’agit d’un marquage en creux par forte pression sur le support. Rapide et efficace pour imprimer des lettres, son rôle se cantonne essentiellement à de l’identification de produit.

D’autres techniques de marquage industriel

Il existe en effet d’autre façons d’imprimer des informations sur un emballage, une carte, une plaque en métal, etc. En fonction des besoins liés à la communication visuelle, on peut s’intéresser au marquage :

  • par micro percussion
  • par rayage
  • électrochimique
  • par roulement
  • à chaud

La communication visuelle, discipline incluse dans le domaine du marketing, exige des connaissances et compétences variées. L’idéal pour l’entreprise est de se tourner vers une agence de communication qui maîtrise les codes. Elle a aussi connaissance des contraintes du marquage industriel afin de respecter les souhaits de l’entreprise cliente tout en respectant son budget.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!