L’éco-conception au cœur du secteur du bâtiment

La préservation de l’environnement est un enjeu majeur qui touche la majorité des secteurs. Le domaine de la construction ne fait pas exception à la règle. Effectivement, le parc immobilier est à l’origine de presque un quart des émissions de gaz à effet de serre dans l’Hexagone. Pour assurer un futur soutenable aux prochaines générations, il faudra diviser le niveau d’émission par français par 4.

Le secteur du bâtiment dispose d’une marge de manœuvre assez importante, car il est possible de réaliser aujourd’hui des bâtiments moins énergivores. C’est la raison pour laquelle la majorité des acteurs s’accordent pour définir et utiliser des techniques de construction et des matériaux qui limiteront l’impact négatif de leurs travaux sur la nature. On parle alors d’éco-conception. De quoi s’agit-il ? Quels sont les objectifs de l’éco-conception ? Comment mettre en œuvre l’éco-conception dans le secteur du bâtiment ?

Qu’est-ce que l’éco-construction ?

Le secteur de la construction et du bâtiment représente aujourd’hui l’une des principales sources d’émissions de CO2 à travers le monde entier. Ce domaine représente près de 45% de la consommation d’énergie nationale et plus de 25% des émissions de gaz à effet de serre. C’est pour cela qu’il est au cœur de la stratégie de lutte contre le réchauffement climatique en France.

En partant de ce constat, une nouvelle façon de construire est apparue : l’éco-construction. Elle consiste à créer et à bâtir une structure bénéfique ou non toxique pour la nature, tout en exploitant les ressources de façon efficace. Concrètement, l’éco-construction se concentre sur l’usage de matériaux recyclables, d’énergies renouvelables ainsi que sur la diminution des déchets et de la consommation énergétique.

Également connue sous le nom de construction durable, cette construction est performante en matière d’usage de matériaux locaux et renouvelables, mais aussi d’énergie requise et générée par son exploitation.

Les avantages de l’éco-construction sont importants aussi bien pour les acteurs du secteur de la construction que pour les habitants. Ainsi, elle permet de faire des économies énergétiques grâce à une meilleure gestion de l’énergie et d’avoir un bilan carbone du bâti assez faible. Grâce à cette nouvelle manière de construire, on obtient des bâtiments durables avec un confort thermique optimal, ce qui permet d’avoir des températures stables durant toute l’année. L’empreinte carbone de ces édifices est également plus faible, parce que les émissions de gaz à effet de serre sont considérablement réduites.

Les occupants des constructions durables arrivent à réaliser plus d’économies sur la consommation et profitent d’un meilleur confort phonique grâce à une meilleure isolation. Enfin, l’éco-construction favorise l’investissement dans l’innovation en optant pour des installations comme les dispositifs d’autoconsommation électrique ou le chauffage aérothermique dont les performances ne sont plus à démontrer.

A lire :  Expertise en bâtiment

La menuiserie en aluminium : un incontournable dans l’éco-construction

Comme mentionné ci-dessus, l’éco-construction fait appel aux matériaux recyclables qui respectent l’environnement. Parmi les matériaux que l’on retrouve le plus dans le secteur du bâtiment, l’aluminium connait un franc succès.

En effet, l’utilisation de l’aluminium s’est fortement développée au cours de ces dernières années pour la conception de menuiseries extérieures. Ces dernières utilisent les performances de ce matériau pour procurer à l’habitation une isolation maximale. Divers systèmes intégrés à la structure d’aluminium sont efficaces pour éviter les ponts thermiques. Associé à un vitrage performant, l’aluminium permet la fabrication sur mesure de portes, de portes-fenêtres, de fenêtres ou de baies vitrées pour donner un résultat autant fonctionnel qu’esthétique.

Dans le secteur du BTP, l’avantage de la menuiserie en aluminium en fait un élément incontournable de la construction durable. L’aluminium est un matériau qui permet d’atteindre des performances exceptionnelles en termes d’isolation.

Effectivement, les menuiseries aluminium sont équipées de profils à rupture de pont thermique qui sont généralement en PVC. C’est ce qui permet d’annuler l’effet conducteur de chaud et de froid qui caractérise l’aluminium de manière naturelle. La transmission entre l’intérieur et l’extérieur de l’habitation est ainsi interrompue. Mieux encore, le phénomène de ruissellement et de condensation que l’on observe généralement sur certaines fenêtres disparaît.

La menuiserie en aluminium présente donc d’excellentes performances, meilleures que celles obtenues avec des éléments en PVC. Il s’agit donc d’un matériau favorable à une réduction considérable de la consommation énergétique de l’édifice et qui offre une température agréable au logement, quelle que soit la saison.

Opter pour une menuiserie en aluminium revient à privilégier le choix de la préservation de l’environnement et de la durabilité. L’aluminium est un matériau qui ne s’oxyde pas, ne se ternit pas et ne rouille pas, contrairement à d’autres matériaux comme le PVC qui peut jaunir par exemple. Étant recyclable à 90%, l’aluminium ne devient pas un déchet en fin de vie. Il est utilisé pour d’autres objets.

Par ailleurs, la menuiserie en aluminium procure aussi plus de robustesse et de finesse. L’efficacité énergétique d’une fenêtre ne se limite pas seulement à sa capacité d’isolation. Les apports solaires gratuits sont aussi pris en compte.

Solide par nature, l’aluminium favorise pour la fabrication de menuiseries aux profils fins et plus résistants. Il est donc idéal pour la conception de baies coulissantes ou de fenêtres de grandes dimensions. Ainsi, le vitrage prend une place importante et l’intérieur est mieux éclairé par la lumière du jour.

A lire :  Quel chauffage d'appoint ?

Enfin, miser une menuiserie en aluminium est parfait pour la construction d’un bâtiment durable et moderne. Avec une pureté des lignes et des profils fins, ce matériau s’adapte à toutes les façades pour un style design et contemporain. De fait, en rénovation, il permet de donner une allure plus moderne à un habitat ancien. En construction neuve, il donne un aspect particulièrement design au bâtiment concerné.

menuiserie en alu fenêtre

Réaliser une construction durable : quelles sont les étapes ?

Pour construire un bâtiment durable, il est nécessaire de prendre en compte plusieurs aspects tels que l’impact écologique, économique et social de l’édifice.

Une réduction considérable de la consommation énergétique à toutes les étapes du cycle de vie du bâti est le principal objectif à atteindre. Pour ce faire, il est essentiel de rendre les constructions neuves et rénovées plus confortables avec un coût de gestion plus bas. Il est également important d’aider les résidents à adopter une approche énergétique qui permet d’avoir des résultats probants. L’intégration de technologies renouvelables et à faible émission de gaz à effet de serre permettra surtout de répondre aux besoins d’énergie des bâtiments.

Afin de préserver les ressources en eau, il faudra minimiser la consommation d’eau dans les constructions à travers l’amélioration de la gestion de l’eau potable et des eaux usées. Favoriser l’usage de matériaux durables et biosourcés ayant un faible impact sur la nature et produisant moins de déchets est aussi une action à privilégier dans l’approche de l’éco-construction. Le recyclage des déchets ainsi que la promotion des pratiques de recyclage devront suivre la manœuvre précédente.

Pour finir, il est important que les bâtiments construits en suivant les approches de l’éco-construction soient résistants face aux événements climatiques tels que les tremblements de terre et les incendies. L’anticipation de l’évolution de l’usage des bâtiments pour éviter leur démolition et leur reconstruction est aussi nécessaire.

fenêtre façade aluminium

Construire un bâtiment durable est-il plus coûteux ?

Il n’est pas vraiment facile d’estimer la différence de prix qui existe entre un habitat durable et un bâtiment classique, parce que les installations peuvent varier fortement d’un habitat à l’autre. Néanmoins, on considère que le coût de construction d’un bâtiment durable est environ 15 à 20% plus cher qu’une maison traditionnelle.

Toutefois, ce surplus peut être récupéré à travers la réduction de la consommation d’énergie et les différents dispositifs d’aide mis à la disposition des particuliers qui optent pour l’éco-construction.

Laisser un commentaire

Portail Economie