Le Plan d’Épargne Retraite Populaire : un complément d’argent pour les retraités

Le Plan d’Épargne Retraite Populaire ou PERP est un contrat d’épargne destiné aux personnes retraitées. Il est ouvert à n’importe qui et il n’y a aucun versement à respecter. Mais quelles sont les raisons ainsi que les avantages qu’offre ce complément pour les retraités ?

Les raisons de souscrire au PERP

Le Plan d’Épargne Retraite Populaire est accessible à tout le monde : fonctionnaire, commerçants, salariés, etc. Vous pouvez ouvrir votre compte à la banque et même chez une compagnie d’assurance. La somme de versement est libre, car il n’y a aucun montant obligatoire à verser sur votre compte. De plus, vous bénéficiez d’un régime fiscal très avantageux. Sur le PERP, le transfert de l’épargne d’un contrat « article 83 » ou « Madelin » est tout à fait réalisable. Par ailleurs, vous pouvez récupérer la totalité de votre épargne au cas où vous achèteriez une résidence principale une fois à la retraite.

À quel moment peut-on bloquer et débloquer le PERP ?

Le Plan d’Épargne Retraite Populaire est directement bloqué en cas de décès du partenaire ou du conjoint de pacs. Il est aussi invalide si vous êtes surendetté ou licencié de votre travail. L’absence d’un contrat de travail deux ans après le non-renouvellement d’un mandat social est aussi l’une des raisons qui bloquent le PERP. Actuellement, il existe une possibilité de déblocage anticipé et vous pouvez récupérer le capital. Pour cela, votre copte doit contenir moins de 2 000 euros. Il faut aussi que depuis 4 ans, aucun versement n’ait été effectué et le foyer ne gagne pas assez d’argent c’est-à-dire avec un plafond très bas par rapport à l’année précédente.

A lire :  L’assurance vie, un bon placement en 2013 ?

Les inconvénients du PERP

Même si le Plan d’Épargne Retraite Populaire présente de nombreux avantages pour les personnes concernées, les inconvénients doivent être pris en compte. En effet, l’épargne est indisponible avant l’âge de la retraite, soit à partir de 55 à 60 ans. Environ 80 % des capitaux sont destinés à la sortie en rente viagère. De plus, la rente est imposée au barème de l’IR+ comme les pensions. Enfin, seules les personnes qui imposent une tranche d’argent élevée bénéficient réellement du dispositif PERP.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!