Trouver l’équilibre entre le marketing et la protection des données

Imaginez que vous soyez assis à votre bureau dans plusieurs années et que vous regardiez en arrière vers 2020. En mettant de côté les pandémies et la politique, vous verrez probablement l’année 2020 comme celle où la sécurité des données est devenue une grande préoccupation pour les entreprises.

Alors que les scandales très médiatisés de ces dernières années ont rendu la sécurité des données plus courante, les solutions à ce problème ont été apportées au plus bas niveau par des réglementations lentes et une adoption encore plus lente par l’industrie. Puis vint l’année 2020.

Avec les derniers problèmes de confidentialité de Zoom qui ont fait la une des journaux, et l’exposition au radar de Marriott de plus de 5 millions de dossiers de clients, 2020 marque le moment où la sécurité des données s’est mise à chauffer pour les entreprises. Alors, que signifie cette prise de conscience accrue de la protection de la vie privée pour les entreprises et les spécialistes du marketing, qui sont toujours à la recherche de technologies répondant au mieux aux attentes des consommateurs et aident leur marque à rester pertinente ?

Si nous ne changeons pas notre façon de collecter et d’utiliser les informations sur les clients, 2020 pourrait être l’année où les questions de confidentialité des données vont enfin faire boule de neige.

Protection de la vie privée : les USA à la traîne

Protection de la vie privée : les USA à la traîne

Si l’époque de la collecte de données à l’occidentale est révolue, il n’existe dans le monde entier qu’une poignée de lois réellement efficaces pour protéger la confidentialité des données des consommateurs.

Si vous faites du business en France et en Europe, vous connaissez déjà le règlement général sur la protection des données (RGPD). Aux États-Unis, la protection la plus forte pour les consommateurs est la loi californienne sur la protection de la vie privée des consommateurs (CCPA). Et vous savez quoi ? Ce n’est valable que pour la Californie.

A lire :  Entreprises : réussissez votre communication en utilisant les bons supports

Un conflit inhérent

Des sites web aux e-mails en passant par les publicités payantes et les stratégies de référencement, les gens aiment recevoir du contenu personnalisé de la part des marques.

Ces tactiques de marketing digital se traduisent généralement par un meilleur retour sur investissement pour les entreprises. Seulement, ces expériences sont créées en utilisant les données des mêmes clients qui s’accrochent à leurs perles collectives à l’idée de voir leurs informations volées, mal utilisées ou surveillées de manière négligente.

Le marketing dans ce genre d’environnement est un grand défi pour les entreprises. Un véritable exercice d’équilibre. Pourtant, si les bonnes mesures sont prises, les marques et leurs clients peuvent profiter du meilleur des deux mondes : un marketing très attrayant et un engagement ferme en faveur de la protection des données.

L’heure de la transparence est arrivée

Les gens font confiance aux marques qui intègrent la transparence dans leur éthique commerciale, notamment en ce qui concerne les données des utilisateurs. Vous trouverez ci-dessous quelques mesures pratiques que votre entreprise peut prendre pour que la transparence soit au cœur de vos données et de vos stratégies de marketing.

Divulguer la façon dont vous utilisez les informations

Les utilisateurs comptent déjà sur vous pour préserver la confidentialité de leurs informations. La divulgation de la manière dont vous utilisez les informations que vous collectez contribue largement à établir la confiance et la transparence que les utilisateurs recherchent.

En faisant savoir aux utilisateurs que leurs données sont uniquement utilisées pour des tactiques de marketing direct, comme des expériences personnalisées, et en promettant de ne jamais les vendre à un tiers, votre entreprise est déjà en avance sur son temps.

A lire :  La stratégie de Deezer pour rester leader malgré la concurrence

Permettre aux utilisateurs de choisir de participer ou non

Permettre aux utilisateurs de choisir de participer ou non

Alors que la CCPA permet aux utilisateurs californiens de refuser la collecte de données, la politique RGPD européenne va plus loin en exigeant que les entreprises donnent aux utilisateurs la possibilité d’y participer avec un “consentement explicite”. En d’autres termes, les cases cochées au préalable et les accords par défaut peuvent mettre les entreprises de l’UE en difficulté.

Si votre marketing par email ne dispose pas encore d’une politique de consentement explicite, il est temps d’en adopter une. L’envoi de courriers électroniques à des utilisateurs qui ont déjà choisi de ne pas participer, ou même à ceux qui ne l’ont pas fait sciemment, est un moyen infaillible d’éroder la confiance.

Ne demandez que ce dont vous avez besoin

Les données des utilisateurs sont une puissante source de potentiels leads qui pousse les entreprises à acquérir plus d’informations personnelles qu’elles n’en ont réellement besoin.

Selon le RGPD, une politique plus intelligente consiste à ne demander aux utilisateurs que les informations qui sont utiles à leur expérience actuelle et non celles qui pourraient l’être plus tard. Si les choses changent, vos politiques peuvent changer aussi. En attendant, c’est une excellente façon de montrer aux consommateurs que vous êtes digne de leur confiance.

Éviter les cookies de tiers

Avec l’annonce récente que Google Chrome cessera de prendre en charge les cookies tiers dans deux ans, le moment est venu de cesser de les utiliser pour alimenter les campagnes de votre marque. Non seulement les données de tiers sont souvent dépassées ou de mauvaise qualité, mais de nombreux consommateurs trouvent les publicités générées à partir de ce type de données effrayantes et intrusives.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!